Retourner à table des matières

1 Interface utilisateur du MS-DOS

1.1 Configurations du système sous MS-DOS

Aperçu :
1.1.1 : Meilleure lisibilité des lignes de commande du DOS (commande : PROMPT)
1.1.2 : Agrandissement des caractères (commande : MODE 40 / MODE 80)
1.1.3 : Sonorisation des entrées au clavier (programme KLICKIT)
1.1.4 : Passage plus aisé entre plusieurs configurations de démarrage
1.1.5 : Autres simplifications sous MS-DOS :
a) Saisie plus aisée des commandes (commande : DOSKEY)
b) Formatage plus rapide (commande : FORMAT / autotest)

1.1.1 Meilleure lisibilité des lignes de commande du DOS

Problème:

La combinaison des couleurs sur l'écran du MS-DOS (surtout pour les lignes de commandes commençant généralement par C:\>) n'est pas toujours conviviale pour les malvoyants.

Solution:

La combinaison des couleurs (entre autres) peut être mise au point dans le fichier AUTOEXEC.BAT. Vu la difficulté du paramétrage, il est préférable de faire appel à un spécialiste.
Pour les intéressés, nous donnons un exemple ci-dessous.
Voici un bon paramétrage pour les malvoyants :

« PROMPT $e[1;32;40m$D$_$e[1;37;41m$P$G$e[K$e[1;37;40m »


Les arguments de cette commande signifient en détail :
$e[1;32;40m affiche la date en gras et vert sur fond noir
$D affiche la date système courante
$_ saut de ligne avec retour du curseur
$e[1;37;41m affiche le texte en gras et blanc sur fond rouge
$P$G affiche le lecteur et le chemin d'accès courants, suivis de « > »
$e[K efface la ligne à partir de la position du curseur (lignes de
commandes rouges !)
$e[1;37;40m affiche le texte en gras et blanc sur fond noir

De cette manière, l'écran entier obtient un contraste positif « blanc sur noir », et seules les lignes de commande sont mises en valeur en blanc sur fond rouge.
L'aide du MS-DOS donne d'autres exemples de paramétrage d'autres couleurs et de leur combinaison sous les mots-clés « ansi.sys » et « prompt.com ».
Pour installer la commande de l'indicatif (commande PROMPT) :


Les nouveaux paramètres s'appliquent dès le redémarrage du système.

1.1.2 Agrandissement des caractères (40/80 caractères par ligne)

Problème

Les caractères sont trop petits.

Solution (une solution simple mais limitée, sans logiciels supplémentaires)

La taille des caractères peut être doublée par la commande MODE.COM. Par l'entrée de « MODE 40 » dans la ligne de commande, la taille des caractères suivants est immédiatement doublée. Le retour à la taille normale est commandé par l'entrée de « MODE 80 ».

Par la saisie de la commande « MODE 40 », la taille des caractères est immédiatement doublée (image supérieure), c.-à-d. 40 caractères par ligne. Le retour à la normale est commandé par l'entrée de « MODE 80 » (image inférieure).

Variante :

Si vous voulez modifier régulièrement le format de caractère, vous pouvez utiliser une touche de raccourci. Voici les commandes qu'il faut ajouter dans le fichier AUTOEXEC.BAT (voir ci-dessus) avant la commande de l'indicatif : prompt $e[0;133;«mode 40»;13p prompt $e[0;134;«mode 80»;13p

De cette manière, la commande « MODE 40 » est exécutée par la frappe de la touche de fonction [F11] et la commande « MODE 80 » par la touche [F12].

Il faut naturellement enregistrer le pilote d'écran ANSI.SYS dans le fichier CONFIG.SYS (comme au point 1.1.1).

Illustration de « MODE 40 » et « MODE 80 »

1.1.3 Sonorisation des entrées au clavier (sous DOS)

Problème:

De nombreux malvoyants et non-voyants souhaitent un retour sonore sur les entrées au clavier, car ils ne peuvent pas du tout (ou pas bien) les suivre à l'écran. MS-DOS et WINDOWS n'offrent aucune fonction standard permettant de remédier à ce problème.

Solution

Nous connaissons le partagiciel « AccessDOS ». Cependant, il est très volumineux, car il contient de nombreuses autres fonctions. Le programme KLICKIT.EXE, du répertoire KLICKIT sur la disquette 3, offre une meilleure solution. Sous DOS (malheureusement pas sous WINDOWS), ce programme permet un clic au clavier dont la durée et la hauteur sonore sont réglables. D'autres configurations sont possibles, p. ex. la sonorisation des majuscules uniquement.

Pour une utilisation plus complète du programme, reportez-vous aux instructions d'utilisation correspondantes dans le fichier KLICKIT.TXT du même répertoire.


1.1.4 Passage plus aisé entre plusieurs configurations de démarrage

Problème:

Les programmes supplémentaires spécifiques pour malvoyants (p. ex. agrandis-sement des caractères, réponse vocale, etc.) encombrent considérablement la mémoire centrale de l'ordinateur (Zoomtext plus : 88 Ko !), de sorte que certains programmes ne sont plus exécutables. Pour lancer des gros programmes, il est préférable que le malvoyant désactive, par un procédé compliqué, ses logiciels spécifiques et les reconfigure plus tard.

Solution

MS-DOS offre plusieurs options de configuration de démarrage de l'ordinateur (dans les fichiers CONFIG.SYS et AUTOEXEC.BAT), sans modification des fichiers système à chaque démarrage.

Vu la difficulté et la longueur du paramétrage, il est préférable de faire appel à un spécialiste.

Installation:

Quelques changements sont nécessaires dans les deux fichiers de démarrage (CONFIG.SYS et AUTOEXEC.BAT). La marche à suivre est expliquée dans l'exemple suivant ; concrètement, les modifications souhaitées peuvent être très différentes. Dans cet exemple, vous pouvez choisir entre 2 variantes : avec pilote du scanneur et Zoomtext ou bien sans aucun des deux.

a) Lignes à entrer dans CONFIG.SYS

[menu] introduire comme première ligne
menuitem=rp, Mit Software pour la variante avec Zoomtext et pilote du scanneur
menuitem=normal, Ohne Software pour la variante sans Zoomtext


[rp]


explication de la variante avec logiciel
DEVICE=C:\SCANNER\XYZ.SYS lancement du pilote du scanneur
. . . d'autres commandes sont nécessaires pour lancer les fichiers « rp »
[normal] explication pour la variante sans logiciel
rem DEVICE=C:\SCANNER\XYZ.SYS le scanneur n'est pas lancé ; cette ligne pourrait être supprimée
. . . d'autres commandes sont nécessaires pour « normal »

b) Lignes à entrer dans AUTOEXEC.BAT
goto %CONFIG% renvoie à la configuration choisie
:rp explication de la variante avec logiciel
zoomtext /ZO- Zoomtext est lancé
. . . d'autres commandes sont nécessaires pour lancer les fichiers « rp »
goto ende renvoie à la fin du fichier
:normal explication de la variante sans logiciel
rem zoomtext /ZO- Zoomtext n'est pas lancé ; ces lignes pourraient également être supprimées
. . . d'autres commandes sont nécessaires pour « normal »
:ende marque la fin du fichier AUTOEXEC.BAT

Dans cet exemple, après chaque démarrage de l'ordinateur apparaît un menu dans lequel vous devez choisir entre les variantes « avec logiciel » ou « sans logiciel ».
Vous pouvez obtenir d'autres explications dans l'aide du MS-DOS : tapez la ligne de commande « HELP CONFIG.SYS ».

1.1.5 : Autres simplifications sous MS-DOS

a) Saisie plus aisée des commandes (commande : DOSKEY)

Problème

La saisie et la correction (édition) des commandes du DOS ne sont pas confortables. Il est certes possible de rappeler la dernière commande saisie à l'aide de la touche de fonction [F3], mais sa correction est compliquée.

Solution

Le programme système MS-DOS DOSKEY.COM offre des simplifications considérables. Il permet de répéter les 10 à 20 dernières commandes à l'aide des touches directionnelles. La correction des commandes est donc beaucoup plus aisée. Vous trouverez de plus amples détails dans l'aide en ligne du MS-DOS sous DOSKEY en tapant la commande « HELP DOSKEY ».

Installation

Dans le fichier AUTOEXEC.BAT, une seule ligne doit être insérée (ou ajoutée) : « DOSKEY.COM ». Lorsque vous utilisez QUIKMENU, vous devez préalablement appeler « DOSKEY.COM ».

b) Formatage plus rapide (commande : FORMAT)

Lorsque vous appelez la commande « FORMAT/autotest » au lieu de « FORMAT », elle passe outre au test de capacité de disquette ainsi qu'à la demande de confirmation lors du procédé de formatage.

ATTENTION : la disquette à formater doit être introduite avant l'appel de la commande et sera automatiquement formatée à 1.44 Mo ! 

c)

L'utilisateur habitué du MS-DOS découvrira rapidement d'autres possibilités qui faciliteront son travail sous MS-DOS (qu'il soit valide ou malvoyant) ; la commande « CHOICE » est à souligner tout particulièrement.

1.2 Formes du curseur sous DOS

Problème : Pour les malvoyants, le curseur est trop petit, peu contrasté ou difficile à trouver sur l'écran (particulièrement dans le cas d'un rétrécissement du champ visuel).

Solution

Des programmes mettent en évidence les lignes et les colonnes du curseur à l'aide d'un « réticule ». De cette manière, il est plus facile de trouver le curseur. En outre, vous pouvez vous-même modifier son contraste et sa taille.

Le répertoire CURSOR\CURS_DOS sur la disquette 2 contient une série de programmes de curseurs pour DOS. Chaque programme est accompagné d'un fichier explicatif portant l'extension « RP » et se trouve dans le sous-répertoire correspondant. Dans la version sur support papier, ces fichiers sont accompagnés d'illustrations et sont directement insérés sous le numéro de chapitre donné.

Il s'agit des programmes (répertoires, chapitres) suivants :


1.2.1 KREUZ_BA 

Auteur/distributeur : Thomas Friehof, G.A.I. mbH, Schlo Langenzell, 69257 Wiesenbach, Allemagne
Prix : gratuit

1) A quoi sert le programme ?

Le programme KREUZCUR dans le répertoire KREUZ_BA affiche un réticule se déplaçant sur l'écran en même temps que le curseur.

2) Conseils pour l'essai

Pour lancer le programme, tapez « KREUZCUR ». Un réticule blanc apparaît aussitôt et se déplace en permanence avec le curseur. Pour fermer le programme, il suffit de le rappeler et le réticule sera désactivé.

3) Installation permanente du programme

Pour installer le programme, copiez KREUZCUR.EXE dans un répertoire de votre disque dur et enregistrez-le dans AUTOEXEC.BAT. De cette manière, il sera lancé à chaque démarrage de l'ordinateur.

Si vous ne souhaitez utiliser ce programme qu'occasionnellement et qu'il ne soit donc pas inséré dans AUTOEXEC.BAT, copiez-le dans un répertoire toujours accessible, p. ex. dans C:\DOS>. Vous pouvez ainsi l'appeler n'importe quand et à partir de n'importe quel répertoire.

4) Conclusion / évaluation

ATTENTION : le programme ralentit considérablement l'ordinateur ! En principe, il est donc impossible de travailler convenablement avec ce programme.

1.2.2 KREUZ_FT

Auteur/distributeur : Falko Tolsdorf, Buttenhalde 5, 79638 Grenzach-Wyhlen, Allemagne, tél. 07624/4516
Prix : gratuit

1) A quoi sert le programme ?

Le répertoire KREUZ_FT comporte 2 programmes :
RPCURSOR efface l'écran sur actionnement d'une touche et fait apparaître un réticule à la position courante du curseur.
RPC met tout le texte visible en surbrillance sur actionnement d'une touche.

2) Conseils pour l'essai

Vous pouvez lancer le programme RPCURSOR en appelant RPCURSOR.EXE. Il rend visible la position courante du curseur, en remplaçant l'écran par une croix blanche sur fond noir. Le milieu de la croix représente la position verticale et horizontale du curseur.

La touche [impression ecran] active le réticule. Si vous appuyez à nouveau sur cette touche, il disparaît. L'utilisateur atteint d'une rétinite pigmentaire avec rétrécissement du champ visuel sait où se trouve le curseur et peut ainsi continuer à travailler.

Grâce à RPC, tout le texte visible à l'écran est mis en surbrillance à l'aide de la touche [impression ecran]. Un deuxième actionnement de cette touche NE désactive PAS la surbrillance. Pour ce faire, rappelez RPCURSOR.

3) Installation permanente du programme

Pour installer RPCURSOR ou RPC, copiez RPCURSOR.EXE et RPC.EXE à l'aide de la commande « Copier » dans un répertoire du disque dur (p. ex. C:\DOS>) et appelez le programme en sélectionnant « RPCURSOR » ou « RPC ».

1.2.3 KREUZ_FW 

Auteur/distributeur : Frank Wolf, Sinsheimer Strae 45, 67067 Ludwigshafen, Allemagne
Prix : gratuit

1) A quoi sert le programme ?

Sur actionnement d'une touche, KREUZ.EXE affiche un réticule se superposant au texte courant. Si vous appuyez à nouveau sur cette touche, il disparaît.

2) Conseils pour l'essai

Une fois KREUZ.EXE lancé, un réticule (lignes et colonnes du curseur) s'affiche si vous appuyez sur [impression ecran] et disparaît si vous réappuyez sur cette touche. Le reste de l'écran reste intact.

Remarque : lorsque vous écrivez, le réticule ne suit pas le curseur. Il doit être effacé immédiatement (réappuyez sur [impression ecran]), sinon le réticule précédent reste visible.


1.2.4 TSRCURSI 

Auteur/distributeur : Wolfgang Hubert, Oppenheimer Str. 20,
70499 Stuttgart (Weilimdorf), Allemagne
(l'auteur est membre du DRPV)
Prix : gratuit

1) A quoi sert le programme ?

Sur actionnement d'une touche, TSRCURSI transforme le trait normal du curseur en un bloc. Il transforme également le pointeur de la souris (en mode texte uniquement !) en un bloc blanc.

2) Conseils pour l'essai

Appelez TSRCURSI.EXE. En tapant simultanément [maj. gauche] + [maj. droite] + [entree], vous passez d'un trait à un bloc et vice-versa.

Reportez-vous aux informations détaillées se trouvant dans le fichier d'informations README.DOC de l'auteur.

3) Installation permanente du programme

Pour installer TSRCURSI, copiez TSRCURSI.COM dans un répertoire du disque dur et entrez « TSRCURSI ».

1.3 Interface utilisateur QUICKMENU

Problème

DOS n'offre aucune interface utilisateur. Au niveau de la taille des caractères et du confort, les aides pour DOS citées précédemment sont insuffisantes pour de nombreux malvoyants.

Solution

Le programme QUICKMENU offre une interface utilisateur utile et confortable, présentant de nombreuses possibilités de configuration. Le programme QUICKMENU est un mélange du gestionnaire de fichiers et du gestionnaire de programmes du DOS. L'interface utilisateur s'utilise presque exclusivement à l'aide de boutons. QUICKMENU propose ses propres boutons. Libre à vous cependant d'en définir d'autres sur l'écran du menu principal. Vous pourrez choisir leur taille, leur police de caractères, leur couleur et leur fonction. Ces boutons lancent n'importe quel programme ou font apparaître des sous-menus, qui présentent eux-mêmes des boutons pour lancer des programmes ou pour ouvrir d'autres sous-menus. Une structure hiérarchique peut dès lors être établie.

De cette manière, de nombreuses fonctions MS-DOS fréquemment utilisées (p. ex. formatage ou copiage de disquettes) peuvent être appelées facilement et rapidement.

Pour de plus amples renseignements sur l'utilisation de QUICKMENU, reportez-vous au fichier QUIKMENU.RP du répertoire QMENU sur la troisième disquette.

Test et installation

Le répertoire QMENU comporte les programmes et les sous-répertoires suivants :
INSTALL.BAT installation de QUICKMENU sur le disque dur
INSTALL.DAT informations supplémentaires sur INSTALL.BAT
QM_A démarrage de QUICKMENU en version disquette
QM_C quelques fichiers supplémentaires du QUICKMENU, qui ne nécessitent pas la version disquette

Autres explications pour l'utilisation de QUICKMENU

1 Aperçu du menu principal de QUICKMENU (cf. illustration)

Dans la version partagiciel de QUICKMENU, la première chose à faire après le lancement (de QM.BAT) est de taper [entree] et [echap] pour avoir accès au menu principal.

Le menu principal se trouve dans la partie supérieure de l'écran à la deuxième ligne (voir illustration). Aperçu :

(Pour appeler un menu, appuyez sur [alt] + lettre soulignée ou cliquez sur son nom avec la souris)
<Info> (I) = numéro de la version
<Modify> (M) = modifier des boutons et des pages de menus
<Page> (P) = faire défiler le numéro des pages (aussi avec les touches spaget)
<DOS> (O) = retourner au DOS (en sortir à l'aide de EXIT)
<File> (F) = appeler le gestionnaire de fichiers (pour sélectionner des fichiers)
<Utility> (U) = programmes utilitaires (calculatrice, journal de bord, calendrier...)
<Exit> (E) = quitter (aussi avec [echap])
[F1] = aide = appelle le texte utilitaire

2 Explications de <Modify> (point le plus important du menu)

<Modify> sert à ajuster, organiser et créer des boutons personnalisés de l'interface utilisateur, voire les modifier ou les supprimer. Pour créer un bouton, il faut entrer le chemin d'accès du programme que l'on veut lui attribuer (à l'aide de <Edit>, voir ci-dessus).

S'il s'agit d'une commande du DOS, ce n'est évidemment pas nécessaire.

L'interface utilisateur Quickmenu présente des grands caractères sous DOS. Les boutons définis librement (en voici un exemple) appellent des sous-menus du même genre ou lancent des programmes.

Cependant, les boutons peuvent également appeler des sous-menus : des « tableaux de boutons » (pages de menus) sont définis et appelés par leur touche respective. Vous pouvez appeler un bouton via la souris ou via le clavier en tapant la lettre correspondante.

<Add> (A) = ajouter de nouveaux boutons (pour des programmes ou sous-menus)
<Edit> (E) = modifier des boutons : [F5] liste de programmes (List programs), [F7] mot de passe (Password), [F9] style, [F2] appeler l'éditeur de fichiers (Ask for File Editor), P pause, (et <OK> ou [echap])
<Copy> (C) = copier des boutons (reçoivent de nouvelles initiales)
<Move> (M) = déplacer (plus simple : cliquez sur le bouton et faites-le glisser avec la souris)
<Size> (Z) = modifier la taille (plus facile : placer le pointeur de la souris dans le coin inférieur droit et faire glisser)
<Delete> (L) = supprimer des boutons (cliquer sur le bouton  <Delete>)
<Title> (T) = titre de la page (è titre de boutons dans <Edit> !)
<Protect> (P) = mot de passe (pour quelques boutons è généralement dans <Setup>)
<Setup> (S) = configurations de base du menu : écran (Screen), mot de passe (Password) (QM), date/heure (Date/time), journal de bord (Log), courrier (Mail), souris (Mouse), modem (Dialer), palette (mélange des 16 couleurs fondamentales)
<Done> (D) = enregistrer un changement
= fermer (sauvegarde)
[F1] = Help = appeler le texte utilitaire
Illustration de QUICKMENU

Explication de quelques points du sous-menu <Modify>:

2.0 Quitter <Modify>

Appuyez sur le bouton <Done> (= <OK>, le changement est enregistré) ou sur la touche [echap] (= interrompre)
2.2 <Copy> (souvent utilisé au lieu de  <Add> ; modifier ensuite la copie)
Cliquez d'abord sur <Copy> dans <Modify>. Cliquez ensuite sur le bouton que vous souhaitez copier et faites-le glisser avec la souris jusqu'à l'endroit souhaité : une nouvelle initiale apparaîtra automatiquement pour l'appel.
2.3 <Setup> (pour les reconfigurations)
<Screen> : propose 16 couleurs pour les différents textes et fenêtres.
<Palette> : mélange 16 couleurs fondamentales.
è ou <Delete> dans <Modify> (attendez que le bouton soit visible ; cliquez ensuite sur celui-ci ; confirmez votre souhait de l'effacer).
Remarque sur QUICKMENU : la version de QUICKMENU dont il est question dans cette brochure est la 1.07a. Il existe de nouvelles versions (1.3 et 1.4) qui nous paraissent toutefois moins adaptées aux besoins des malvoyants.

1.4 Autres gestionnaires de fichiers

Problème

La gestion des fichiers sous DOS n'est ni confortable, ni adaptée aux malvoyants. Les caractères du gestionnaire de fichiers de QUICKMENU sont également trop petits.

Solution

Le programme PC-TOOLS pour DOS est une solution possible. Il propose un gestionnaire de fichiers confortable offrant, entre autres, différentes polices de caractères et une mise au point des couleurs.

Remarques


1.5 Editeur du DOS / éditeur ASCII « QEDIT »

Problème

De nombreux éditeurs adaptés aux textes DOS, c.-à-d. aux textes en format ASCII, présentent de médiocres combinaisons de couleurs.

Solution 1

L'éditeur standard de DOS offre aux malvoyants la possibilité de définir facilement les couleurs de l'avant-plan et de l'arrière-plan de l'écran. Pour ce faire, il faut choisir les menus « Options » è « Présentation de l'écran » è « Couleurs » ...

Les couleurs définies pour l'avant-plan et l'arrière-plan sont actives dès le redémarrage du système.

Solution 2

Le programme QEDIT.EXE est un éditeur du DOS plus confortable. Il offre des moyens plus efficaces de définir les couleurs. Il se trouve sur la disquette 3 dans le répertoire QEDIT. L'éditeur QEDIT vous permet de définir les couleurs et de composer un menu pouvant remplacer le menu standard de QEDIT. Pour de plus amples informations, reportez-vous au fichier E_INFO.RP du même répertoire.

1.6 Calculatrice parlante SPEAKULATOR 

Auteur/distributeur :
Prix :

Le programme SPEAKULA.EXE présente une calculatrice graphique, exécute des opérations arithmétiques et reproduit oralement les entrées et sorties. En plus des opérations fondamentales, les racines, sinus, etc. sont réalisables.

La version partagiciel de ce programme se trouve sur la disquette 3 dans le répertoire SPEAKULA. Pour appeler le programme, entrez la vitesse à laquelle vous souhaitez que l'ordinateur « parle », p. ex. « SPEAKULA 50 » (modifiez ce nombre selon la vitesse de l'ordinateur). Pour de plus amples informations, consultez le fichier SPEAKULA.RP.


1.7 Edition vocale PHONETIX

Auteur/distributeur : G. Röpke, PC-Software-Entwicklung, Romintenweg 12,
23569 Lübeck, Allemagne
Prix : 129 DM (version complète)

Le partagiciel PHONETIX lit à voix haute des textes ASCII via le haut-parleur du PC ou via un haut-parleur auxiliaire disponible auprès du programmeur (pour une interface parallèle). Le programme peut non seulement lire à voix haute des mots, des lignes ou un texte entier, mais il peut également les épeler.

Il est possible de régler la vitesse et, avec un haut-parleur externe, l'intensité de la voix.

Même si le son n'est pas de bonne qualité sur le haut-parleur du PC, il est néanmoins compréhensible.

La version partagiciel de ce programme se trouve sur la disquette 4 dans le répertoire PHONETIX. Les textes du programme contiennent de plus amples informations.


Retourner à table des matières