Retourner à table des matières

2 WINDOWS


2.0 Conseils préalables pour les malvoyants

Le chapitre 2.0 contient quelques conseils généraux concernant le travail des malvoyants (et des non-voyants) avec WINDOWS. Il montre surtout qu'il leur est possible d'accélérer leur travail en utilisant des touches de raccourci et en ne se servant pas du tout de la souris. A ce propos, nous apprécions tout particulièrement l'ouvrage d'Elisabeth Hamilton « Windows 3.1 Tips for users with low vision »(1)
édité en août 1995 (Ohio, USA) sur l'Internet, dont l'adresse est :
elisabeth.hamilton@uc.edu
http://ucunix.san.uc.edu/~hamilte/Welcome.html

Le point 2.0.1 présente la traduction des 2 premières parties de ce texte. Au point 2.0.2, nous vous donnons des conseils sur la manière de lancer des programmes à partir du Gestionnaire de fichiers à l'aide des touches de raccourci.


2.0.1 WINDOWS 3.1 - Conseils pour les malvoyants (E. Hamilton)

Si vous souhaitez utiliser Windows 3.1 de manière plus efficace et confortable, ces conseils vous seront très utiles ! Apprenez comment utiliser facilement Windows. Dans tous ses programmes, Windows offre les mêmes possibilités d'interaction. Ces conseils vous les exposent, que vous préfériez travailler avec la souris ou avec le clavier.

Partie 1 : Lancement de programmes

Remarque : pour les combinaisons de touches, nous avons adopté les conventions suivantes :

« [alt] + W » signifie que vous devez maintenir la touche [alt] enfoncée pendant que vous appuyez sur la touche « W ».

« [alt] + W, G » signifie que vous devez maintenir la touche [alt] enfoncée, appuyer sur la touche « W » et la relâcher, relâcher [alt] et frapper ensuite « G » .

S'il vous est difficile d'utiliser la souris ou si vous pensez que l'utilisation du clavier est parfois plus rapide, vous vous réjouirez d'apprendre que la plupart des applications Windows vous permettent d'utiliser exclusivement le clavier. Lors du démarrage de Windows, vous accédez au Gestionnaire de programmes. Ce dernier est un programme de base à partir duquel tous les autres programmes de Windows peuvent être appelés. Vous pouvez vous en servir pour accéder à l'aide de Windows et pour organiser les groupes de programmes. C'est donc le premier écran que vous obtenez lors du lancement de Windows. C'est également à partir de cette fenêtre que vous quitterez définitivement Windows. Il est disponible tant que Windows tourne et est un programme autonome.

Tous les programmes se trouvent dans des « groupes de programmes », dans chacun desquels ils sont symbolisés par des icônes. Lorsque le Gestionnaire de programmes est chargé et que la fenêtre de groupe n'est pas ouverte, vous pouvez y accéder en appuyant sur [alt] + E. Vous verrez alors apparaître la liste de toutes les fenêtres de groupes de programmes. Tapez ensuite le numéro du groupe que vous souhaitez ouvrir.

Si vous n'êtes pas le seul utilisateur de votre PC, vous souhaitez peut-être créer votre propre fenêtre de groupe avec vos programmes préférés. De cette manière, l'accès à votre fenêtre de groupe peut être bloqué pour les autres utilisateurs. Vous retrouverez vos icônes à l'endroit exact où vous les avez laissées. Consultez l'aide de Windows pour connaître la marche à suivre. Vous pouvez également placer une icône dans votre groupe de programmes, même si un autre utilisateur a placé la même dans le sien. Les icônes ne sont que des symboles de programmes.

Vous êtes maintenant prêt à ouvrir le programme que vous souhaitez utiliser. Trois procédés différents sont possibles pour ouvrir un programme. Windows est un programme étonnamment diversifié. En effet, il vous permet d'effectuer la même opération de différentes manières. Vous pouvez dès lors choisir la méthode qui vous semble la plus confortable : utiliser l'icône d'un programme, une boîte de dialogue contenant une ligne de commande ou le Gestionnaire de fichiers. Le Gestionnaire de fichiers vous permet, en une étape, de lancer le programme et le fichier dans lesquels vous souhaitez travailler.

Ouvrir un programme à l'aide d'une icône

Utilisez les touches directionnelles pour parcourir les icônes jusqu'à ce que l'icône souhaitée soit en surbrillance. Frappez ensuite sur [entree] ou cliquez deux fois sur l'icône avec la souris.

Ouvrir un programme à l'aide des lignes de commandes

Appuyez sur [alt] + F pour dérouler le menu « Fichier » du Gestionnaire de programmes. Appuyez ensuite sur « X » pour activer la commande « Exécuter ». La boîte de dialogue « Exécuter » est alors activée. Entrez simplement le chemin d'accès et le nom du fichier que vous souhaitez ouvrir, comme vous le feriez dans DOS, et appuyez sur [entree].

Si vous avez recours aux techniques décrites ci-dessus, prenez l'habitude, dès que vous vous trouvez dans le programme, d'utiliser [alt] + F pour dérouler le menu « Fichier » (voir aussi la section « Accès aux menus ») et « O » pour afficher la boîte de dialogue « Ouvrir un fichier ». Celle-ci vous demande d'entrer le chemin d'accès et le nom du fichier que vous souhaitez ouvrir. Si elle n'est pas bien visible, vous pouvez également ouvrir des programmes à partir du Gestionnaire de fichiers.

Ouvrir un programme et un fichier via le Gestionnaire de fichiers

Le Gestionnaire de fichiers est un programme affichant la liste des répertoires dans la partie gauche de l'écran et les sous-répertoires et les fichiers dans la partie droite. Les caractères de ces listes peuvent être agrandis, de sorte que vous puissiez les lire de manière plus confortable (voir ci-dessus). Pour connaître le contenu d'un répertoire donné, cliquez sur ce répertoire dans la colonne de gauche ou activez-le au moyen des touches directionnelles. Si la liste du côté gauche n'est pas activée, appuyez sur la touche [tab] jusqu'à ce qu'un des répertoires soit en surbrillance. La colonne de droite affiche alors les sous-répertoires et les fichiers du répertoire sélectionné.

Vous pouvez changer de colonne à l'aide de [tab] et vous déplacer dans la liste avec les touches directionnelles. Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez à cet endroit et voulez sélectionner un autre répertoire, appuyer deux fois sur [tab] pour revenir à la colonne de gauche où se trouve la liste des répertoires.

Si vous ne trouvez pas le fichier souhaité, vous pouvez utiliser la fonction de recherche du Gestionnaire de fichiers. Pour chercher un fichier sur le disque dur (lecteur C), assurez-vous que « C:/ » est en surbrillance. C'est le dénominateur commun de tous les répertoires. Si vous ne souhaitez chercher qu'un fichier, placez-vous sur celui-ci pour le mettre en surbrillance. Pour lancer la recherche, appuyez sur [alt] + F et R. La boîte de dialogue « Rechercher » apparaît. Entrez le nom du fichier souhaité et appuyer sur [entree].

Lorsque vous avez trouvé un fichier, p. ex. un document de traitement de texte ou un tableur, et souhaitez l'ouvrir, mettez-le en surbrillance à l'aide des touches directionnelles et appuyez sur [entree] ou activez-le par un double-clic de la souris. Lorsque vous cliquez sur le nom d'un fichier, vous ouvrez automatiquement le programme auquel ce fichier est associé. Windows établit une liaison entre l'extension donnée du fichier et le programme correspondant. En d'autres termes, si vous cliquez deux fois sur le fichier RAPPORT.DOC p. ex., le programme de traitement de texte sera lancé en même temps que le fichier. Vous pouvez aussi lancer simplement des fichiers (ou fichiers programmes) exécutables sans ouvrir de fichier particulier ou ne lancer que le programme de traitement de texte en sélectionnant WINWORD.EXE .

Dans le Gestionnaire de fichiers, il vous est loisible de choisir la taille de caractères qui vous convient. Pour ce faire, ouvrez le menu « Options » en appuyant sur [alt] + O et choisissez la rubrique « Police... » (P). La boîte de dialogue habituelle de Windows pour la sélection d'une police apparaît. Choisissez une police à l'aide de la touche [tab]. Cette touche vous permet de vous déplacer dans la boîte. Appuyer sur [entree] ou cliquez sur <OK> pour confirmer votre choix et fermez la boîte de dialogue « Police ».

Lorsque vous quittez le Gestionnaire de fichiers, votre choix est enregistré, et le répertoire utilisé en dernier lieu reste en surbrillance. N'oubliez pas de fermer le Gestionnaire de fichiers avant de quitter Windows. Remarque : Lorsque vous copiez, enregistrez un fichier ou modifiez le contenu de votre lecteur de disquettes de quelque manière que ce soit, vous n'observerez ces changements dans le Gestionnaire de fichiers que lorsque vous aurez « actualisé » l'écran ([alt] + F, « A »). Cela me perturbe encore après de nombreuses années d'utili-sation du Gestionnaire de fichiers !

Partie 2 : Conseils généraux

Lancement de l'exploitation

J'ai placé l'icône du Gestionnaire de fichiers dans le coin supérieur gauche du Groupe principal. De cette manière, je sais toujours où je peux la trouver. Si vous préférez lancer tous les programmes à partir du Gestionnaire de fichiers, peut-être voulez-vous placer l'icône dans le groupe de Démarrage. Pour ce faire, faites glisser l'icône du Gestionnaire de fichiers dans la fenêtre du groupe de Démarrage. Lors du redémarrage de Windows, le Gestionnaire de fichiers sera automatiquement chargé.

Mobilité grâce aux touches de tabulation et aux touches directionnelles

Dès que vous avez ouvert un programme, vous pouvez vous déplacer d'une zone de texte à l'autre au moyen de la touche [tab]. Appuyez sur [maj] + [tab] pour vous diriger dans le sens opposé. Utilisez ces techniques pour vous déplacer dans les boîtes de dialogue et dans certaines sections d'écrans de programmes, comme les champs d'une banque de données. Vous pouvez utiliser les touches directionnelles pour parcourir des listes, p. ex. des champs de listes déroulantes.

Dans un traitement ou éditeur de texte, vous pouvez placer le curseur à la fin d'une ligne en appuyant sur la touche [fin], et à la fin du document en appuyant sur [ctrl] + [fin]. Pour placer le curseur au début d'une ligne, appuyez sur [origine], et pour le placer au début du texte, appuyez sur [ctrl] + [origine]. Les touches directionnelles déplacent le curseur caractère par caractère. [ctrl] + [flèche droite] le déplace au mot suivant et [ctrl] + [flèche gauche] au mot précédent.

Le « bouton par défaut » magique

Accès aux menus ([alt] + lettre soulignée) Pour les utilisateurs du clavier, l'activation des menus de la barre de menus est simple. Vous constaterez que, dans le nom de chaque menu, une lettre, souvent l'initiale, est soulignée. Pour dérouler un menu, maintenez la touche [alt] enfoncée pendant que vous frappez la lettre soulignée. Une fois le menu déroulé, il suffit de taper la lettre soulignée d'une des commandes de ce menu. Si vous souhaitez sauvegarder un fichier par exemple, appuyez sur [alt] + F pour dérouler le menu « Fichier » et tapez ensuite « E » pour « Enregistrer » ou « R » pour « Enregistrer sous... » (si vous enregistrez ce fichier pour la première fois).

Raccourcis clavier

Il existe également quelques raccourcis clavier. [ctrl] + P permet, dans la plupart des programmes, d'ouvrir la boîte de dialogue « Imprimer ». [ctrl] + C copie le texte sélectionné dans le Presse-papiers, [ctrl] + X le coupe et [ctrl] + V le colle dans votre document. Les raccourcis clavier sont indiqués à droite des commandes dans les menus. Pour les utiliser, il n'est même pas nécessaire d'ouvrir ces menus.

Couper et coller ([ctrl] + X, [ctrl] + V)

Si je devais choisir ma fonction préférée dans Windows, je choisirais l'option Couper-Coller. Elle permet de couper ou de copier des données d'une application et de les insérer dans une autre. Quelle aubaine pour les malvoyants ! Si je veux copier un long numéro de téléphone ou une adresse, il me suffit de sélectionner le texte en plaçant le point d'insertion au début du texte à copier, maintenir la touche [maj] enfoncée et appuyer sur [flèche bas] ou [flèche droite] pour sélectionner le texte. Pour copier le texte sélectionné, j'appuie sur [ctrl] + C. Ensuite, j'ouvre l'application dans laquelle je veux copier le texte. Je place mon point d'insertion à l'endroit où je veux que le texte soit copié, et j'appuie sur [ctrl] + V pour l'y insérer.

Je me sers volontiers de cette technique lorsque j'utilise le World Wide Web et d'autres applications de l'Internet. L'option Copier-Coller rend très facile l'utilisation de longues URL's(2)
(adresses du réseau). Cette fonction de Windows se sert dudit Presse-papiers, un petit bloc-notes spécial se trouvant dans la mémoire de l'ordinateur. Les données (graphiques ou textes) peuvent y être provisoirement stockées, jusqu'à ce que d'autres y soient insérées.

Faire de deux choses l'une ([alt] + [tab])

Windows permet de laisser plusieurs applications ouvertes en même temps. Pour vous déplacer de l'une à l'autre, utilisez [alt] + [tab]. Maintenez la touche [alt] enfoncée pendant que vous appuyez sur [tab] à plusieurs reprises, jusqu'à ce que vous accédiez au programme souhaité. Si vous travaillez avec votre programme de traitement de texte et devez consulter une adresse dans votre banque de données « Répertoire  », appuyez simplement sur [alt] + [tab] pour atteindre le Gestionnaire de programmes. Ouvrez le Répertoire, cherchez-y l'adresse, sélectionnez et copiez-la. Si vous pensez avoir encore besoin du Répertoire, laissez-le ouvert et retournez à votre traitement de texte à l'aide de [alt] + [tab] pour y insérer l'adresse.

Utilisation de l'Aide de Windows ([alt] + ?)

L'Aide de Windows est très utile pour les malvoyants. Grâce à elle, un manuel imprimé n'est pas nécessaire. Pour faire apparaître le menu « Aide », appuyez sur [alt] + ? dans le Gestionnaire de programmes. Il vous permet de choisir la manière d'obtenir les renseignements que vous cherchez. Je vous conseille l'option « Chercher ». Entrez simplement le terme que vous cherchez, et la fonction d'aide essaie de trouver ce terme dans son index. Si vous ne trouvez aucun terme correspondant, vous pouvez parcourir l'index à l'aide des touches directionnelles. Comme dans d'autres applications, utilisez la touche [tab] pour vous déplacer de haut en bas dans l'index. Pratiquement toutes les applications de Windows disposent d'une fonction d'aide. Cette fonction est accessible dans les autres programmes Windows comme dans le Gestionnaire de programmes.
[Conseil supplémentaire de K. Gerull :
Le texte de la fenêtre « Aide » de Windows n'est pas bien lisible et n'est pas modifiable. Cependant, vous pouvez sélectionner des sections de texte et, grâce au menu « Couper-Coller » de la fenêtre « Aide », les copier dans un programme de traitement de texte (WinWord...). Vous pouvez alors adapter l'écriture à vos besoins et si nécessaire, la modifier, l'imprimer, etc.]

Sortie élégante ([alt] + [F4])

Pour quitter un programme, sauvegardez vos travaux et appuyez sur [alt] + [F4]. Vous pouvez suivre la même démarche pour quitter le Gestionnaire de programmes et Windows. Cependant, veillez toujours à appuyer sur [alt] + [tab] avant de quitter Windows pour parcourir les programmes encore ouverts. N'oubliez pas de sauvegarder les fichiers et de fermer ces programmes. La Liste des tâches peut également vous être utile, car elle indique la liste des programmes encore ouverts. Pour afficher la Liste des tâches, appuyez sur [ctrl] + [echap].
(. . .)

Remarque finale sur Windows 3.1 : risque d'effacement !!!

(par K. Gerull)
N'appuyez surtout pas sur une des touches alphabétiques du clavier après avoir sélectionné un texte dans Windows ou dans un programme de traitement de texte. Le texte sélectionné sera entièrement effacé !! Cet « effacement rapide », qui peut facilement arriver par accident, peut toutefois être annulé par l'exécution immédiate de la commande « Annuler Frappe » dans le menu « Edition ».


2.0.2 Appel d'un programme à l'aide des touches de raccourci

Nous tenons ce conseil de M. Mynarek (Ringstr.19, 14929 Treuenbrietzen, Allemagne) : il est préférable d'appeler les programmes Windows à l'aide des touches de raccourci plutôt qu'au moyen de la souris sur les icônes du Gestionnaire de programmes.

Tout d'abord, quelques remarques générales sur l'affectation des touches de raccourci :

Il est possible de modifier la signification des touches de raccourci de différentes manières et dans des buts différents. Etant donné que les anciennes significations, en particulier les significations « habituelles » citées au point 2.0.1, ne seront plus valables, il est préférable de les vérifier avant d'effectuer un changement. Pour ce faire, entamez la procédure de changement et interrompez-la ensuite.

Dans un programme de traitement de texte (WinWord, WPWin...), vous pouvez p. ex. élargir le jeu de caractères grâce à des combinaisons de touches, en associant la lettre « à » à [alt] + A et la lettre « á » à [ctrl] + A ou le texte macro « Recevez mes sincères salutations » à [alt] + M, etc. Cette option peut être très utile. Dans Winword 6.0 p. ex., vous pouvez vérifier ou redéfinir les touches de raccourci dans le menu « Outils » è « Personnaliser » è « Clavier » : appuyez sur les touches que vous voulez affecter à l'élément sélectionné dans « Nouvelles touches de raccourci » (en bas à gauche). La ligne « Affectées à » s'affiche juste en dessous.

Ci-dessous, nous expliquons comment modifier les touches de raccourci pour le Gestionnaire de programmes : cette modification peut se faire

Une boîte de dialogue « Propriétés de programme » (voir illustration 1) s'affiche. Vous pouvez définir la touche de raccourci à la dernière ligne. Déplacez-vous de la première ligne à « Touche de raccourci » au moyen de [tab]. Le curseur clignote derrière l'entrée précédente, « Aucune ». Tapez simplement une lettre. Le mot « Aucune » disparaît et la nouvelle touche de raccourci est [ctrl] + [alt] + lettre sélectionnée.

[ctrl] + [maj] + lettre, [maj] + [alt] + lettre et [ctrl] + [maj] + [alt]+ lettre sont d'autres possibilités de combinaisons de touches.

Illustration 1 : affectation des touches de fonction

Dans notre exemple, le lancement du programme « WinWord 6.0 » est exécuté via les touches de raccourci [ctrl] + [alt] + 6 (avec le « 6 » du pavé numérique). Pour de plus amples informations à ce sujet, consultez le manuel de l'utilisateur de Windows 3.11 au chapitre 5 « Principes de base des logiciels d'application ».

Enfin, il est préférable d'ajouter la combinaison des caractères entre parenthèses à côté de la légende de l'icône en guise d'aide-mémoire. Pour ce faire, restez dans la même boîte de dialogue et déplacez-vous à la première ligne (« Nom »). La légende de l'icône s'y trouve, et vous pouvez la modifier ; utilisez de préférence un terme court et expressif, p. ex. PAINT pour Paintbrush ou HORL pour Horloge (voir illustration 2). Entrez au maximum 6 caractères, un blanc et la lettre entre parenthèses. Le blanc commande un passage à la ligne. (Attention : la petite case « Passer le nom à la ligne » dans la boîte de dialogue « Bureau » du Panneau de configuration doit être activée.)

Illustration 2 : exemple de fenêtre du Gestionnaire de programmes

Les lettres/chiffres entre parenthèses indiquent les touches de raccourci qui appellent les programmes.

Introduisez également le chemin d'accès de votre répertoire de travail sur la troisième ligne ; ce répertoire vous sera alors proposé dans votre application chaque fois que vous sélectionnerez « Enregistrer sous » ou q« Ouvrir », et il ne vous sera plus nécessaire de le rechercher.

Vous pouvez maintenant organiser toutes les icônes de la fenêtre de programmes, ou du moins les principaux logiciels d'application et fichiers de documents. L'illustration 2 vous montre un exemple d'organisation d'écran.

Conseils : l'aide de Windows contient la liste de toutes les touches de raccourci fournies par Windows. Les conseils décrits ici ne doivent servir que d'idées pour optimaliser soi-même l'utilisation pratique de Windows.

Conseils supplémentaires (présentés sur l'illustration 2) : enregistrez vos principaux logiciels d'application dans la fenêtre de Démarrage en copiant les icônes à partir de la fenêtre de programmes habituelle, p. ex. l'Horloge, le Répertoire, la Calculatrice, le fichier PROGMAN.EXE et enfin le Gestionnaire de fichiers. La dernière icône représente également le dernier fichier chargé dans la mémoire de travail. De cette manière, vous accédez au Gestionnaire de fichiers de Windows dès que vous allumez votre PC. Si vous ne devez accomplir aucun travail à cet endroit, vous pouvez passer au Gestionnaire de programmes à l'aide de [ctrl] + [alt] + [F12].

L'icône du fichier PROGMAN.EXE a été placée dans la fenêtre de programmes Démarrage via la boîte de dialogue « Propriétés de programme », comme nous l'avons déjà expliqué, et a été associée à une touche de raccourci ([ctrl] + [alt] + [F12]). Vous pouvez donc accéder au Gestionnaire de programmes via le clavier. Malheureusement, avec la dernière icône de PROGMAN.EXE, le Gestionnaire de programmes ne peut être affiché à l'écran après le démarrage du système. Dans la fenêtre de programmes, vous pouvez marquer d'une astérisque la légende des icônes du groupe de Démarrage après la dernière parenthèse.


2.1 Configurations du système sous Windows

Aperçu:
2.1.1: Epaisseur des bordures de fenêtres (configuration via le menu)
2.1.2: Agrandissement des caractères dans les barres de menus (modification WIN.INI)
2.1.3: Agrandissement des caractères dans le Gestionnaire de fichiers (configuration via le menu)
2.1.4: Définition des couleurs du bureau (configuration via le menu)
2.1.5. : Agrandissement des caractères pour les légendes d'icônes (et plus grand espacement entre les icônes) (modification WIN.INI et configuration via le menu)
2.1.6 : Icônes de Windows plus visibles (icônes de programmes)
Sur l'illustration suivante (page suivante), nous avons amélioré l'interface Windows. Ces modifications sont décrites dans les chapitres suivants. Pour une meilleure comparaison entre la version normale et la version améliorée, elles sont toutes deux présentées sur cette illustration.

Les points développés en détail sont :

  1. Pointeur de la souris (détaillé au point 2.2)
  2. Légendes des icônes (2.1.5)
  3. Icônes plus visibles (2.1.6)
  4. Agrandissement des caractères dans les menus (2.1.2)
  5. Epaisseur des bordures de fenêtres (2.1.1)


2.1.1 Epaisseur des bordures de fenêtres

Les bordures des fenêtres de Windows sont minces et difficiles à identifier.
Pour modifier l'épaisseur d'une bordure :

Illustration : combinaison des différentes améliorations de l'interface Windows

Pour les explications, voir page précédente et pour plus de détails, voir le texte qui suit. L'illustration du haut est un exemple du bureau initial et l'illustration du bas du bureau amélioré.


2.1.2 Agrandissement des caractères dans les barres de menus

Suivant le pilote d'écran utilisé, il est possible d'installer des caractères plus lisibles pour les titres des fenêtres et pour certaines fonctions des menus. Cependant, l'agrandissement des caractères est minime. Pour certaines cartes graphiques plus récentes (p. ex. Tandberg ou Elsa Winner), ces fonctions sont déjà intégrées dans le pilote d'écran, de sorte que la police de caractère souhaitée peut être facilement sélectionnée. C'est pourquoi il est recommandé, même avec une faible résolution, d'installer et de tester le pilote fourni avec la carte graphique. Si le pilote d'écran n'offre pas ces possibilités, voici la marche à suivre pour installer le jeu de caractères :
  1. Insérez la première disquette d'installation de Windows dans votre lecteur de disquettes.
  2. Ouvrez le répertoire Windows sur votre disque dur (p. ex. C:\WINDOWS).
  3. Entrez la commande suivante :
    expand A:\8514sys.fo_ 8514sys.fon
    La disquette Windows se trouve dans le lecteur de disquette A.
  4. Par mesure de sécurité, sauvegardez le fichier SYSTEM.INI en entrant :
    copy SYSTEM.INI SYSTEM.ALT  
  5. Edition du fichier SYSTEM.INI (p. ex. avec l'éditeur du MS-DOS):
    allez dans le bloc de commande [boot] et remplacez le mot vgasys.fon dans
    la ligne fonts.fon=vgasys par 8514sys.fon
  6. Sauvegardez le fichier.
La nouvelle configuration est active après un redémarrage de Windows.

Problèmes éventuels :

Il se peut que dans certains programmes, la barre de menus ou la barre de titre ne soit plus présentée correctement. Cependant, d'après l'expérience de l'auteur, ces erreurs graphiques sont minimes et presque imperceptibles par les malvoyants. Les informations données par le système dans Windows ou les menus des logiciels d'application peuvent éventuellement déborder des limites de l'écran.

Cependant, les erreurs possibles peuvent être si variées et si particulières que seul un essai individuel peut les résoudre. Si malgré cela, de graves problèmes subsistent, remplacez le fichier SYSTEM.INI par son fichier de sauvegarde SYSTEM.ALT .


2.1.3 Agrandissement des caractères dans le Gestionnaire de fichiers

Dans la version standard, les caractères du Gestionnaire de fichiers de Windows sont généralement trop petits pour les malvoyants.

Néanmoins, il est possible d'agrandir les caractères des informations concernant les lecteurs de disquettes (c.-à-d. les lettres d'identification des lecteurs, l'arborescence et la liste de fichiers) selon les besoins de chacun :

Sélectionnez l'option « Police » du menu « Options ». La boîte de dialogue « Police » affiche toutes les polices déjà installées dans Windows. Vous pouvez sélectionner celle que vous souhaitez. « Arial 16/18 points gras » est relativement bien lisible. Cependant, il est préférable que le choix de la police et la taille des caractères soit individuel. Il faut noter que plus l'écriture est grande, moins les informations présentées simultanément sont nombreuses. Les modifications sont immédiatement actives et sont également prises en considération lors des démarrages ultérieurs du programme.

Les modifications des caractères s'étendent à l'arborescence des répertoires, aux listes de fichiers et aux lettres d'identification des lecteurs.

Illustration : Gestionnaire de fichiers de Windows 

Dans le Gestionnaire de fichiers de Windows, vous pouvez choisir la police et la taille des caractères dans l'option « Police » du menu « Options ». L'exemple ci-dessus présente la police « Arial 14 points gras ».


2.1.4 Définition des couleurs du bureau

Windows offre plusieurs palettes de couleurs prédéfinies résultant principalement d'une à trois couleurs de base ; le contraste laisse malheureusement à désirer. C'est pourquoi il est préférable de créer des palettes de couleurs personnalisées. Par exemple, la couleur adéquate pour la bordure de la fenêtre active est le rouge.

Pour définir les couleurs dans Windows, sélectionnez
« Groupe principal » è « Panneau de configuration » è « Couleurs » (voir illustration)

Sélection d'une palette de couleurs prédéfinie:

Les palettes prédéfinies se trouvent dans la boîte à liste déroulante « Modèles de couleurs ». Sélectionnez une combinaison de couleurs (p. ex. Windows-standard, Arizona, ...). Ces nouveaux paramètres seront pris en compte lors des sessions ultérieures de Windows et pourront être à nouveau modifiés de la même manière. Ci-dessous, un écran de démonstration présente les différentes couleurs proposées.

Illustration : le choix des couleurs de Windows

Dans ce menu, il est possible de créer un modèle de couleurs personnalisé ou d'utiliser le modèle conseillé aux malvoyants par la collection SATIS.

Définition individuelle des couleurs :

Pour commencer la définition individuelle des couleurs, sélectionnez le bouton <Palette de couleurs>. La fenêtre est alors élargie. Dans la partie supérieure de la fenêtre, sélectionnez l'élément dont vous souhaitez changer la couleur dans la boîte à liste déroulante « Elément de l'écran ». La couleur souhaitée pour cet élément ne peut être choisie que dans la Palette de couleurs. Lorsque vous êtes satisfait du modèle, cliquez sur le bouton <Enregistrer> et tapez un nom pour conserver le nouveau modèle de couleurs dans la liste « Modèles de couleurs ».

Combinaison de couleurs adéquate pour les malvoyants:

Nous avons créé une combinaison de couleurs dans laquelle la couleur de fond est foncée, plutôt que claire. Les autres couleurs ont été modifiées de manière adéquate. Cette présentation inverse peut être utile, surtout pour les personnes sensibles à la lumière éblouissante.

Installation

Insérez notre modèle de couleurs « SATIS_1 » dans la liste « Modèles de couleurs » comme suit : dans le fichier CONTROL.INI (dans le répertoire principal de Windows), vous trouverez la liste de tous les modèles de couleurs de Windows en forme compactée dans le bloc de commande [color schemes]. Ajoutez la ligne
SATIS_1=0,0,0,FFFFFF,0,FFFFFF,800000,8000,FFFFFF,FF00FF,
FF00,FFFF,800000,FFFFFF,4000,0,FFFF,FFFF,0,FFFFFF,800000
à la fin de ce bloc. Pour ce faire, servez-vous d'un éditeur ASCII. Soyez prudent et faites préalablement une copie du fichier original. ATTENTION : il est important de ne pas introduire de saut de ligne ni de retrait dans ce fichier.

Conseils :


2.1.5 Agrandissement des caractères pour les légendes d'icônes

Dans la configuration standard, les caractères des légendes d'icônes sont très petits et pratiquement illisibles. Pour modifier leur taille, voici la marche à suivre :
  1. Lancez le programme Bloc-notes ou Editor (version anglaise).
  2. Chargez le fichier WIN.INI et cherchez la section [Desktop].
  3. Dans cette section, les mots-clés sont « IconTitleFaceName », « IconTitleSize » et « IconTitleStyle ». S'ils ne s'y trouvent pas, entrez-les chaque fois sur une nouvelle ligne :
...
IconTitleFaceName=...
IconTitleSize=...
IconTitleStyle=...
...
L'ordre et la position de ces lignes ne sont pas pertinents.
« IconTitleFaceName » détermine la police, p. ex. Times New Roman, Arial, etc.
« IconTitleSize » indique la taille des caractères en points.
« IconTitleStyle » indique si les caractères sont gras (=1) ou normaux (=2)

Conseil : si la légende de l'icône est plus longue que sa largeur, elle peut recouvrir des icônes voisines. Dans ce cas, il est possible de modifier l'espacement entre les icônes comme suit :

Choisissez l'icône « Bureau » dans la fenêtre « Panneau de configuration ». Vous pouvez définir l'espacement en pixels en sélectionnant « Espacement entre icônes » dans la zone « Icônes ». L'espacement idéal est 100 pixels. Si le nom de l'icône est plus long ou plus grand, l'option « Passer le nom à la ligne » est utile. Si le nom de l'icône est trop long pour une ligne, insérez une espace à l'endroit du saut de ligne souhaité.


2.1.6 Icônes de Windows plus visibles

Illustration de 2.1.6 : exemples d'icônes de Windows bien visibles

La plupart des icônes fournies avec les logiciels d'application sont pratiquement invisibles pour les malvoyants car leurs contours sont trop fins et leurs couleurs trop variées. Il est préférable que les icônes soient des lettres simples, claires et les plus grandes possible pour être bien lisibles. Le fichier MYICONS.DLL du répertoire ICON_ED\ICON_BSP de la disquette SATIS 4 contient une série d'icônes bien visibles. Ce répertoire contient également le fichier explicatif MYICONS.RP qui décrit l'installation de nouvelles icônes. Pour créer des icônes personnalisées, un petit programme est nécessaire (Editeur icône). Vous trouverez un tel programme sur la disquette 4 dans le répertoire ICON_ED. Des programmes semblables sont disponibles sur le marché des partagiciels. Voici quelques exemples d'icônes bien visibles.


2.2 Formes du curseur sous Windows

Aperçu

Le curseur habituel de Windows (petite flèche blanche sur fond blanc avec un contour noir et fin) peut être remplacé par un curseur plus épais et d'une autre couleur. Cette transformation est non seulement possible pour la flèche, mais également pour toutes les autres formes de curseurs utilisées sous Windows.

La solution la plus élégante consiste à effectuer directement les changements nécessaires dans le fichier SYSTEM.INI ou dans un fichier pilote donné. Pour de plus amples informations, reportez-vous au point 2.2.0. Cette solution offre des avantages : aucun supplément de mémoire centrale n'est nécessaire, et les curseurs peuvent être utilisés sans problème et sans risque dans TOUTES les applications de Windows (comme s'ils étaient les curseurs habituels de Windows).

Les points 2.2.1 à 2.2.8 présentent des programmes supplémentaires qui offrent des possibilités semblables. Par rapport à la variante 2.2.0, leur avantage est que les formes sélectionnées du curseur peuvent être facilement modifiées via les menus.

Au point 2.2.9, vous trouverez des conseils et différentes solutions matérielles pour les formes du curseur de la souris.


2.2.0 Modifications du pointeur de la souris par des configurations du système

Il est possible de définir et d'utiliser un pointeur de la souris personnalisé grâce à des configurations du système sous Windows. Pour ce faire, il faut modifier manuellement un fichier système de Windows (avec le standard VGA - 640 x 480 pixels, 16 couleurs - le nom de ce fichier est VGA.DRV).

L'avantage est qu'aucun programme supplémentaire n'encombre la mémoire centrale. Il s'agit simplement d'un fichier Windows qui est chargé et présente un curseur agrandi. Windows peut ainsi tourner de manière beaucoup plus stable qu'avec des programmes supplémentaires.

Etant donné que la modification du fichier système est relativement longue, nous avons créé un modèle complet qu'il suffit d'installer. Ci-dessous, nous décrirons :

  1. L'installation de formes prédéfinies du curseur
  2. La création de curseurs personnalisés

1. Installation du modèle

Le nouveau fichier pilote VGA_NEU.DRV se trouve sur la disquette 2 dans le répertoire CURSOR\CURS_WIN\INI_CURS. Ce fichier pilote contient les principales formes des curseurs de Windows et a été conçu pour le mode standard VGA de Windows (640 x 480 pixels, 16 couleurs). Ce fichier reprend toutes les fonctions du fichier d'origine VGA.DRV.

Installation:

  1. Copiez le fichier VGA_NEU.DRV dans le répertoire WINDOWS\SYSTEM.
  2. Lancez un éditeur ASCII (p. ex. « Bloc-notes » sous Windows ou « Edit » sous DOS) et chargez-y le fichier SYSTEM.INI depuis le répertoire WINDOWS. Dans le bloc de commande [boot], cherchez la ligne commençant par « display.drv=... ». Remplacez-la par : « display.drv=VGA_NEU.DRV ». (Windows utilisera dès lors ce fichier au lieu de l'original VGA.DRV .)
  3. Réenregistrez le fichier SYSTEM.INI .
  4. Si vous utilisez d'autres programmes de curseurs (p. ex. Metamous), désactivez-les ou ôtez-les de manière qu'ils NE soient PLUS chargés lors du démarrage de Windows. (ZOOMTEXT, LENS, etc. ne posent pas de problème !)
  5. Redémarrez Windows. Le nouveau curseur apparaît immédiatement.
  6. Si vous souhaitez réutiliser le curseur d'origine, annulez la modification en suivant la même démarche (expliquée ci-dessus) et en modifiant le fichier SYSTEM.INI .

Création d'un curseur personnalisé pour Windows

  1. Tout d'abord, il est nécessaire de disposer d'un programme pouvant gérer les formats des fichiers spécifiques de Windows. De tels programmes sont habituellement disponibles avec les langages de programmation tels que « Borland Pascal » ou « Borland C++ » (le nom de ce programme est « Ressourcen Compiler »).
  2. Lancez le programme « Ressourcen Compiler » ou un programme correspondant et chargez-y le fichier VGA.DRV . (ATTENTION : lorsqu'aucun standard VGA n'est utilisé, le nom du fichier pilote est différent ! Vous trouverez son nom dans le fichier SYSTEM.INI .) Le fichier est désormais présenté dans sa structure d'origine.
  3. Cherchez le groupe « Curseur » et sélectionnez-en un (ils sont identifiés à l'aide de nombres de 5 chiffres).
  4. Modifiez-le à votre convenance. Procédez de la même manière pour tous les autres curseurs que vous souhaitez modifier.
  5. Lorsque vous avez terminé, enregistrez le fichier pilote modifié sous un NOUVEAU nom (p. ex. : VGA_NOUVEAU.DRV).
  6. Modifiez le fichier SYSTEM.INI conformément au point 1 et redémarrez Windows.
ATTENTION : dès que vous configurez en outre la souris au moyen du pilote de souris ou du curseur, Windows NE prend PLUS en compte les modifications du curseur expliquées ci-dessus (p. ex. le déplacement normal du pilote de souris Microsoft).


2.2.1 Bcursor

Auteur/distributeur : James F. Cuddy (adresse inconnue)
Prix : inconnu, probablement gratuit

1) A quoi sert le programme ?

Le programme Bcursor (parfois aussi appelé « Big Cursor ») double la taille du pointeur de la souris et l'affiche en vidéo inverse (le pointeur devient noir sur fond blanc ou bleu sur fond jaune, etc.). Ce programme n'offre qu'une forme de pointeur (flèche habituelle) et ne propose aucune option.

2) Conseils pour l'essai

Pour activer le programme utilitaire Bcursor, appelez le fichier BCURSOR.EXE. Le curseur prend aussitôt la forme indiquée ci-dessus. Pour revenir à la situation initiale, fermez la fenêtre de programmes ouverte.

3) Installation permanente du programme

Si vous souhaitez installer le programme, il n'est pas intéressant de voir la fenêtre ouverte et vide en permanence. Cliquez sur la petite barre dans le coin supérieur gauche de la fenêtre Bcursor(3)
et sélectionnez l'option « Réduction ». Le programme utilitaire Bcursor doit être intégré dans le groupe de Démarrage pour être lancé automatiquement à chaque démarrage de Windows.

4) Conclusion / évaluation

Ce programme utilitaire ne fonctionne pas dans toutes les applications de Windows.


2.2.2 CHCURSOR

Auteur / distributeur : Jim Seidman, 1374 Pritchett Court, Los Altos, CA, USA
Prix : 15 $ (partagiciel)

1) A quoi sert le programme ?

Le programme Change Cursor offre une possibilité relativement avantageuse de définir soi-même le pointeur de souris d'origine et le sablier de Windows. Quelques modèles sont fournis avec le programme et peuvent être utilisés pour le tester.

2) Conseils pour l'essai

Pour effectuer le premier test, appelez simplement le programme CHNGCRSR.EXE depuis la disquette. La fenêtre Change Cursor apparaît. Sur la moitié gauche de la fenêtre se trouve une grille bleue : dessinez-y vous-même un pointeur de souris. Pour utiliser le curseur prédéfini, sélectionnez « FILE » et ensuite « OPEN ». Les formes disponibles NE sont PAS affichées ; vous devez préalablement mémoriser leurs noms.

3) Instructions d'utilisation plus détaillées

Ces instructions se trouvent sur la disquette 2, dans le fichier CHCURSOR.RP du répertoire CURSOR\CURS_WIN\CHCURSOR .

4) Conclusion / évaluation

A paraître.


2.2.3 CARCUR

Auteur/distributeur : Instant Replay Corp., SLC, Utah, USA,
tél. : 001-1-800-388-8086
Prix : environ 60 $ (partagiciel)

Illustration : Carets & Cursors

1) A quoi sert le programme ?

Le programme Carets & Cursors (CARCUR) est le seul programme qui, dans de nombreux traitements de texte, transforme le trait fin du point d'insertion en un bloc. En outre, il modifie le pointeur de la souris sous Windows de toutes les manières possibles et imaginables. Ce programme propose environ 25 formes différentes pour le pointeur. De nombreuses formes et couleurs sont également possibles pour le point d'insertion.

Sur la page suivante, vous trouverez les images qui illustrent clairement la diversité des formes qu'offre le programme pour le pointeur de la souris et le point d'insertion.

ATTENTION : sous WordPerfect 6.0a et WinWord 6.0a, de graves dysfonction-nements apparaissent et provoquent un arrêt de Windows. En outre, des anomalies affectent les graphiques de WordPerfect et de WinWord. Sous WinWord, l'agrandissement du point d'insertion ne fonctionne pas.Une des formes du curseur présentées dans la partie supérieure de la fenêtre peut être attribuée à chaque « événement Windows » dans la liste inférieure gauche.

2) Conseils pour l'essai

Appelez le programme CARCUR depuis la disquette. Le menu « Cursors ... » contient les différentes formes du pointeur de la souris, et « Carets... » celles du point d'insertion. Vous pouvez modifier le pointeur en cliquant sur la forme souhaitée, et ensuite sur ce qu'on appelle l'« événement Windows » dans la liste d'options qui se trouve dans la partie inférieure gauche de la fenêtre. En ce qui concerne le point d'insertion, il est modifié selon votre choix.

Des instructions d'utilisation plus détaillées sur CARCUR se trouvent sur la dis-quette 2, dans le fichier CARCUR.RP du répertoire CURSOR\CURS_WIN\CARCUR.

Illustration: points d'insertion de CARCUR

CARCUR est le seul programme (que nous connaissons) qui peut modifier le point d'insertion ; malheureusement, il ne tourne pas parfaitement.


2.2.4 LENS (avec fonctions d'agrandissement des caractères)

Auteur/distributeur : Ned Konz, 161 14th Street, Holly Hill, FL 32117, USA
Prix : 5 $ (partagiciel)

1) A quoi sert le programme ?

Lens permet d'agrandir de une à quarante fois l'environnement du pointeur de la souris sous Windows. L'environnement agrandi s'affiche dans une fenêtre séparée, dont la taille et la position peuvent être librement définies. Grâce à ce programme, il est aisé de passer de l'accompagnement du pointeur de la souris à celui du point d'insertion et vice-versa (possible sous WordPerfect mais pas sous WinWord). Toutefois, Lens ne fonctionne pas pour les barres de menus !

Vous trouverez une illustration de l'utilisation pratique de LENS à la fin de ce point (2.2.4).

2) Conseils pour l'essai

Appelez simplement Lens depuis la disquette. Une fenêtre apparaît, montrant l'environnement agrandi du curseur. Vous pouvez agrandir la fenêtre autant que vous le souhaitez. Le menu « Settings » offre quelques options concernant l'accompagnement du pointeur de la souris et du point d'insertion.

3) Instructions d'utilisation plus détaillées

Installation:
Copiez tous les fichiers du répertoire Lens sur votre disque dur et installez le programme à l'aide de l'option « Nouveau » dans le menu « Fichier » du gestionnaire de programmes. Si vous souhaitez le lancement de Lens à chaque démarrage de Windows, ouvrez préalablement le groupe de programmes Démarrage pour que l'icône du programme généré y soit également insérée.

Configuration:
Le programme Lens offre des possibilités multiples d'adaptation aux besoins de chacun : pour visualiser Lens en permanence, cliquez sur le menu « Settings ». La première commande est « Always on top ». Si une coche apparaît à gauche, Lens sera visible en permanence, que la fenêtre soit active ou non. Si aucune coche n'apparaît, sélectionnez cette option.

Pour modifier l'agrandissement, cliquez simplement dans la fenêtre Lens et utilisez les touches « + » et « - ».

ATTENTION : si la fonction « Repeat mode » est activée, le pointeur de la souris doit être ôté le plus vite possible de la fenêtre Lens. Autrement, la zone déjà agrandie s'agrandira continuellement dans la fenêtre-loupe.

Vous pouvez déplacer la fenêtre Lens en cliquant sur la barre de titre, en maintenant la pression sur le bouton gauche de la souris et en faisant glisser la fenêtre jusqu'à l'endroit souhaité. Relâchez ensuite le bouton de la souris.

Suivant le facteur d'agrandissement et la taille de la fenêtre, il se peut que les barres de titre et de menus occupent trop de place dans la fenêtre Lens (un tiers à un demi). Il ne reste alors plus beaucoup de place pour la zone agrandie. C'est pourquoi les deux fenêtres peuvent être fermées et réouvertes, indépendamment l'une de l'autre, sans que la fonctionnalité complète de « Lens » en soit affectée. Cliquez deux fois dans la fenêtre Lens : les barres de menus et de titre disparaissent (ou réapparaissent si elles étaient fermées). Vous pouvez également déplacer la fenêtre Lens en cliquant n'importe où sur celle-ci et en la faisant glisser vers l'endroit souhaité (voir plus haut). Si vous voulez modifier les configurations, cliquez de nouveau deux fois dans la fenêtre « Lens » : les barres de titre et de menus réapparaissent.

Lens peut accompagner le point d'insertion s'il est déjà activé, c.-à-d. s'il clignote dans le texte du traitement de texte. Si vous validez la commande « Track Caret » dans le menu « Settings », Lens peut agrandir le nouvel environnement du point d'insertion, même s'il a été déplacé à un autre endroit du texte avec la souris. Une coche apparaîtra alors en regard de cette commande.

Si vous souhaitez que Lens agrandisse en permanence (c.-à-d. à des intervalles de temps déterminés) le pointeur de la souris ou le point d'insertion ainsi que son environnement, activez la commande « Repeat mode » sous le menu « Settings ».

Il est parfois nécessaire de faire apparaître la position précise du curseur dans la fenêtre Lens. Le programme offre également cette option : cliquez sur le menu « Settings » et activez la commande « Display cursor ».

Les valeurs par défaut suivantes sont enregistrées dans LENS.INI:

[Lens]
top=0
left=0
right=320
bottom=240
paramètres initiaux pour la taille de la fenêtre Lens ; la moitié de la largeur et de la hauteur de l'écran sont les valeurs par défaut pour les parties supérieure, inférieure, gauche et droite
magnification=2 facteur d'agrandissement : entre 1 et 20
repeatMode=0 mode de répétition : 1 ou 0
trackCaret=0 accompagnement du point d'insertion : 1 ou 0
timerInterval=500 intervalle entre les « enregistrements » en ms
displayMenuBar=1 barre de menus : 1 ou 0
displayTitleBar=1 barre de titre : 1 ou 0
alwaysOnTop=1 fenêtre-loupe toujours visible : 1 ou 0
expertMode=1 confirmation des options : 1 ou 0
displayCursor=1 réticule pour la position exacte du curseur : 1 ou 0
Étant donné que Lens nécessite un certain temps de calcul, il peut être utile d'augmenter la valeur « timerInterval » pour ne pas affecter la rapidité d'autres applications. La possibilité d'activation et de désactivation de « trackCaret » dépend du logiciel d'application. Dans le Bloc-notes, cette option est disponible, mais pas dans d'autres applications comme Word. Tous les autres paramètres peuvent être adaptés aux souhaits de chacun.

Lens ne permet pas non plus de déterminer la position du point d'insertion : dans les applications « non-texte », il peut arriver que le programme n'accompagne plus les mouvements du pointeur de la souris dans une fenêtre active. Il accompagne le pointeur de la souris si le point d'insertion se trouve dans le coin supérieur gauche de la fenêtre active ; si ce n'est pas le cas, il accompagne le point d'insertion.

Conseil : si vous souhaitez utiliser Lens comme fonction d'agrandissement de la ligne courante, vous pouvez déplacer la fenêtre Lens dans le bas de l'écran et la fenêtre de votre traitement de texte dans le haut, de sorte qu'elles ne se superposent pas. Vous évitez ainsi que le point d'insertion du traitement de texte disparaisse derrière la fenêtre Lens !

Illustration : Lens

Dans la fenêtre (en bas de l'image), dont il est possible de définir le format et l'agrandissement, le texte s'agrandit au fur et à mesure que l'on écrit. La fenêtre Lens peut également suivre le pointeur de la souris.

Conclusion / évaluation

Lens se distingue de tous les autres programmes de curseurs des disquettes SATIS par le fait qu'il remplace presque intégralement un programme d'agrandissement des caractères. Grâce à ses nombreuses et diverses possibilités de configuration, c'est un programme très fonctionnel. En outre, la licence ne coûte que 5 $ !

Comparaison entre ZoomIn et Lens :

Lens est non seulement un programme très semblable à ZoomIn mais encore plus performant : il travaille plus rapidement et la taille de sa fenêtre est plus facilement ajustable.


2.2.5 METAMOUS

Auteur/distributeur : Farpoint Software, 2501 Afton Court, League City TX
77573-3438, USA
Prix : 25 $ (partagiciel)

1) A quoi sert le programme ?

Metamous (ou aussi Metamouse) est un programme utilitaire de Windows qui améliore la visibilité du pointeur de la souris en le faisant clignoter, en l'agrandissant et en modifiant sa forme et sa couleur. Il permet également de modifier le curseur de la souris (I) dans la plupart des traitements de texte. Il propose un grand nombre de couleurs et de formes, ainsi que trois variantes du célèbre sablier. Cependant, il ne permet aucune modification du point d'insertion (trait vertical).

Vous trouverez une illustration du menu de Metamous à la fin de ce point (2.2.5).

2) Conseils pour l'essai

Appelez METAMOUS.EXE. Le programme apparaît sous la forme d'une icône dans le bas de l'écran. Vous pouvez dès lors travailler avec les formes prédéfinies du curseur. Pour configurer Metamouse (modifier les paramètres), cliquez sur l'icône et sélectionnez le menu « Setup... ». Une fenêtre apparaît, vous permettant de définir les configurations pour METAMOUS.

Il est indispensable de sélectionner en premier lieu la forme et la couleur du curseur. Jouez avec les différentes combinaisons qui vous sont proposées. Essayez aussi différents curseurs de souris agrandis et les variantes du sablier. La nouvelle configuration est immédiatement active et prise en compte pour les lancements ultérieurs du programme.

3) Instructions d'utilisation plus détaillées

Installation:
Tous les fichiers doivent être copiés manuellement dans le répertoire souhaité sur le disque dur (p. ex. à l'aide du gestionnaire de fichiers). Pour un lancement de Metamouse à chaque démarrage de Windows, le programme doit être enregistré dans le groupe de Démarrage. Lors du premier appel de Metamouse, le fichier METAMOUS.INI est créé. Les paramètres qu'il contient sont également actifs lors des sessions ultérieures de Windows.

Configuration:
Pour configurer Metamouse, cliquez sur son icône et sélectionnez le menu « Setup... ». Vous pouvez alors ajuster les paramètres suivants, si nécessaire :
System cursor shape  Modifie la forme du curseur
Cursor color  Change la couleur des parties blanches du curseur sélectionné. Cette fonction s'applique également au sablier. Pour cela, il faut activer l'option « color enable »
Blink rate  Vitesse de clignotement : 250, 500 ou 1000 ms
Duty cycle  Rapport entre clignotement et fin du clignotement : 50 % ou 75 %.
Blink while moving  Clignotement pendant le déplacement du pointeur de la souris : oui ou non
Do not blink  Désactiver le clignotement : oui ou non
Cursor shape  Forme du pointeur de la souris : sélectionner
Color  Couleur du pointeur de la souris : sélectionner
Busy cursor shape  Forme du sablier : sélectionner
I-Beam cursor  Taille du curseur de la souris : sélectionner
Hide Icon  Faire disparaître l'icône après le lancement du programme
Enlarge Window- Sizing Cursors  Agrandir le curseur de dimensionnement de la fenêtre : oui ou non

Illustration : menu du Metamouse

Metamous présente de nombreux curseurs pouvant chacun revêtir différentes formes. Leur agrandissement est prédéfini.

4) Conclusion / évaluation

Metamous est un programme très varié et très utile pour la définition des curseurs de Windows. Il peut également s'adapter à des besoins très différents. Voici une bonne configuration pour les utilisateurs atteints de rétinite pigmentaire :
System cursor shape grand et blanc
Cursor color noir
Blink rate moyen (500 ms)
Duty cycle faible
Busy cursor shape par défaut (sablier)
I-Beam cursor énorme
Blink while moving non
Do not blink oui
Hide Icon non
Enlarge Window-
Sizing Cursors oui


2.2.6 WINMOUSE

Illustration : menu de Winmouse

Auteur/distributeur : Microsoft GmbH (adresse inconnue)
Prix : inconnu

1) A quoi sert le programme ?

WinMouse est un programme volumineux qui permet une définition personnalisée et variée du pointeur de la souris sous WINDOWS, DOS, et OS/2.

2) Conseils pour l'essai

L'image ci-dessous illustre le fonctionnement de Winmouse. Le mode d'utilisation n'est pas expliqué en détail car il est évident.

Outre les formes habituelles de la souris (partie supérieure gauche de l'image), vous avez le choix entre trois tailles, trois couleurs, etc. pour le pointeur de la souris. Vous pouvez également modifier le I-Beam et d'autres formes de pointeurs de la souris.


2.2.7 WCURSOR

Auteur/distributeur : Compaq Computer Corporation (adresse inconnue)
Prix : inconnu, probablement gratuit

1) A quoi sert le programme ?

Ce programme utilitaire permet de rendre plus visibles les variantes du pointeur de la souris (y compris le sablier, le curseur de dimensionnement de la fenêtre, le I-Beam, ...).

2) Conseils pour l'essai

Après le lancement du programme WCURSOR.EXE, une fenêtre apparaît. Dans cette dernière, vous pouvez utiliser les boutons « Previous » (précédent) ou « Next » (suivant) pour obtenir un aperçu des formes modifiables du curseur. Si vous sélectionnez l'option « Summary » dans le menu « Configure », une liste de toutes les configurations possibles apparaît, et une petite case à cocher en face de chaque curseur vous indique s'il est modifié ou non. Pour fermer le programme, sélectionnez « File exit » (les configurations ne sont plus appliquées).

3) Instructions d'utilisation détaillées

Dans le menu « Configure », vous pouvez modifier les configurations suivantes :
Set All To Normal  configuration habituelle de Windows pour tous les curseurs
Set All To Enhanced  agrandissement de tous les curseurs
Invert Enhanced Cursors  inversion des couleurs de tous les curseurs agrandis
Automatic Startup  enregistrement des curseurs dans le fichier WIN.INI

Illustration : menu de WCURSOR

Dans ce menu, vous pouvez sélectionner le type de curseur de la souris que vous souhaitez agrandir.

Dans le menu « File », vous trouverez également les options suivantes :
Save Configurations  sauvegarde des nouveaux paramètres
Restore Configurations  restauration des anciens paramètres
Pour que les nouveaux paramètres soient actifs pour la session courante de Windows, cliquez sur le bouton « Activate » ; malheureusement, cette demande d'information apparaît à chaque lancement du programme. Appuyez alors sur la touche [entree].

Vous pouvez appeler à tout moment la Liste des tâches à l'aide de [ctrl] + [echap] et revenir dans la fenêtre Wcursor.

« File autoload » exécute un enregistrement dans le fichier WIN.INI, et « File no autoload » supprime cet enregistrement.

4) Conclusion / évaluation

L'avantage principal de WCURSOR est qu'il est court et compact. En outre, d'après notre expérience, il est très fiable même si, comme la plupart des programmes de Windows, il ne permet aucune modification du point d'insertion (trait vertical). La forme du curseur est plus « dentelée » que les curseurs de METAMOUS par exemple. METAMOUS est également recommandé, car il permet de choisir entre plusieurs formes de curseurs et plusieurs couleurs.


2.2.8 ZOOMIN (avec fonctions d'agrandissement des caractères)

Auteur/distributeur : Hercules Computer Technology, Inc. (adresse inconnue)
Prix : inconnu ; probablement non disponible sur le marché (éventuellement contenu dans les programmes d'exploitation des cartes graphiques Hercules)

0)

Etant donné que le prix et les droits d'auteur de ZoomIn ne sont pas encore déterminés, ce programme ne se trouve pas sur les disquettes SATIS ; nous le décrivons tout de même ci-dessous.

1) A quoi sert le programme ?

Le programme Zoom-In de la société Hercules agrandit l'environnement du pointeur de la souris (de une à huit fois) dans une fenêtre séparée. La taille de la fenêtre est ajustable (jusqu'à un certain point). Zoom-In n'accompagne que le pointeur de la souris (pas le point d'insertion).

Illustration : Zoomln

Tout comme Lens, ZoomIn agrandit l'environnement du curseur dans une fenêtre que vous pouvez placer n'importe où sur l'écran. Néanmoins, la taille maximale de la fenêtre est limitée.

2) Conseils pour l'essai

Appelez le programme depuis la disquette. Une fenêtre apparaît. Confirmez par OK. Une fenêtre-loupe s'affiche ensuite. Cette fenêtre affiche l'environnement configuré et agrandi du curseur de la souris lorsque vous travaillez avec d'autres applications.

Possibilités de configuration:

Au départ, la fenêtre est placée au milieu de l'écran. Vous pouvez toutefois la déplacer et/ou modifier sa taille comme vous le faites habituellement sous Windows (faites glisser la bordure de la fenêtre avec la souris). La fenêtre peut occuper au maximum environ un quart de l'écran.

Le menu Système vous offre d'autres options (cliquez sur le coin supérieur gauche de la fenêtre de ZoomIn). Les voici :

ZOOM LEVEL (facteur d'agrandissement): 1 à 8.
PANNING (accompagnement du curseur): mouvements du curseur dans la fenêtre loupe.
CONTINUOUS PANNING : la fenêtre-loupe suit tous les mouvements du pointeur de la souris.
PAN EDGE: la fenêtre-loupe ne suit le curseur de la souris que lorsque ce dernier la quitte.
CROSSHAIR:réticule pouvant s'afficher dans la fenêtre-loupe et indiquant la position exacte de la souris. Plusieurs tailles sont disponibles.

3) Instructions d'utilisation plus détaillées

Installation:
Copiez le programme ZoomIn dans un répertoire du disque dur et insérez-le dans votre interface à l'aide de « Fichier » è « Nouveau ». Si vous souhaitez que le programme soit chargé lors de chaque démarrage de Windows, ouvrez préalablement le groupe de programmes Démarrage, pour que l'icône du programme y soit également insérée.

Configuration:
Malheureusement, Windows ne tient pas compte de vos modifications après un redémarrage. Les configurations doivent chaque fois être modifiées.

Le raccourci clavier d'origine pour lancer ZoomIn est [ctrl] + [
alt] + 7. Vous pouvez néanmoins le modifier.

Conseil : si vous souhaitez utiliser ZoomIn comme fonction d'agrandissement de la ligne courante, déplacez la fenêtre de ZoomIn dans le bas de l'écran et la fenêtre de votre traitement de texte dans le haut, de sorte qu'elles ne se superposent pas. Vous évitez ainsi que le point d'insertion du traitement de texte disparaisse derrière la fenêtre de ZoomIn.

4) Conclusion / évaluation

Le gros défaut de ZoomIn est qu'il ne peut accompagner le point d'insertion (ce qui, en pratique, est beaucoup plus important que l'accompagnement du pointeur de la souris). Il faut noter que ZoomIn ressemble beaucoup au programme LENS, qui permet de choisir entre l'accompagnement du point d'insertion et du pointeur de la souris (ou les deux) et qui offre également des possibilités très variées de configuration. De plus, Lens est disponible comme programme du domaine public.

Comparaison ZoomIn-Lens :

Lens ressemble beaucoup à ZoomIn mais est encore plus performant : il travaille plus rapidement, et la taille de sa fenêtre est plus facilement ajustable.


2.2.9 ArrowSmith (ASMITH.EXE)

Auteur/distributeur : Clifton Karnes, 2519 Overbrook Drive, Greensboro, NC 27408,
USA
Prix : 22 $ Le programme Windows ArrowSmith permet uniquement la modification de la flèche normale de la souris et du sablier sous Windows. Toutefois, parmi la trentaine de variantes qu'il propose pour la flèche de la souris, une seule est particulièrement grande et conviviale pour les malvoyants.
Voici l'image de la flèche en grandeur normale :


Des instructions détaillées sont disponibles en anglais sous Windows.


2.3 Conseils concernant le traitement de texte sous Windows


2.3.1 Généralités

Si Windows présente quelques inconvénients pour les malvoyants par rapport au DOS, il offre également plusieurs avantages :

Dans le traitement de texte (même partiellement au niveau du système d'exploitation), il est possible de modifier la police et surtout la taille des caractères de différentes manières.

Windows propose de nombreuses polices de caractères bien lisibles. Par expérience, nous vous conseillons tout particulièrement la police Arial, mais c'est évidemment une question personnelle.

Dans les fichiers de texte, il existe deux méthodes d'agrandissement des caractères :

  1. Le choix « absolu » d'une taille. Ce choix détermine également la taille des caractères à l'impression (p. ex. 24 points)
  2. 2. La taille « relative » (généralement désignée comme fonction zoom, p. ex. 150 %) : l'agrandissement est visible à l'écran mais n'a aucun effet sur le document.

[Une illustration est prévue à cet endroit mais il n'a pas encore été possible de l'y insérer.]

La variante 1 présente le désavantage que le document entier doit être reformaté avant son impression (sélection du document entier, choix d'une autre taille pour les caractères, et d'autres opérations d'édition si nécessaire...). Elle offre néanmoins l'avantage non négligeable que, grâce au passage automatique à la ligne, l'ensemble des lignes du texte apparaissent à l'écran, de sorte qu'il n'est pas nécessaire de déplacer le curseur vers la droite pour lire la ligne entière. Le programme possède toutes les caractéristiques d'un système intelligent d'agrandissement des caractères !

Si vous voulez souvent passer du mode d'agrandissement au mode normal et inversement, vous devez chaque fois effectuer les mêmes opérations. De nombreux programmes permettent d'associer ces opérations à une certaine touche de raccourci ou à un point précis du menu en utilisant une macro. Ci-dessous, nous décrivons ce principe pour deux programmes de traitement de texte bien connus.

A ce sujet, nous nous référons au chapitre 4.0 (Aperçu des logiciels d'agrandissement des caractères pour DOS et Windows).


2.3.2 Traitement de texte WINWORD

Possibilités d'agrandissement des caractères sous WINWORD
a) Winword contient la fonction « zoom », pratiquement linéaire et permettant un agrandissement de l'affichage sans agrandir les caractères à l'impression. Ceci ne s'applique toutefois qu'aux zones de textes.
b) Il permet en outre une définition personnalisée de la taille des caractères (p. ex. 18 ou 24 points au lieu de 12 ou 14 points). Néanmoins, cette modification s'applique à l'impression. Si vous ne voulez pas que les caractères soient agrandis à l'impression, vous devez reformater le texte. Il est possible d'exécuter les commandes pour le reformatage via une macro, c.-à-d. un raccourci. Les macros sont placées dans le menu et peuvent ainsi être facilement appelées.

Le répertoire MAKRO\WINWORD sur la disquette 2 contient une macro dont le nom est « A.DOT » et qui facilite le reformatage (pour WINWORD 6.0a).

Son installation et son utilisation sont expliquées dans le fichier A.RP .

Remarque : la macro « A.DOT » a été extraite de la brochure « Hilfen für sehbehinderte Windows-Benutzer »(4)
de Ingo Lembke, AfB GmbH (voir documentation).


2.3.3 Traitement de texte WORDPERFECT pour Windows

Il en va de même pour le traitement de texte « WordPerfect pour Windows » (« WPWIN ») que pour « WINWORD » au point 2.3.

Le répertoire MAKROS\WPWIN sur la disquette 2 contient les macros « AKLEIN.WCM » et « AGROSS.WCM », ainsi que le fichier explicatif A_WP.RP pour la version WPWIN 6.0a.

Remarque : les macros « AKLEIN.WCM » et « AGROSS.WCM » ont été extraites de la même brochure de Ingo Lembke, AfB GmbH.

2.4 Présentation de l'écran au moyen du matériel standard

D'autres formes de curseurs proviennent des pilotes de périphériques, p. ex. les souris, les cartes graphiques ou les moniteurs.

Etant donné que les produits et leur équipement évoluent rapidement, nous n'aborderons ce sujet que superficiellement.


2.4.1 Pilotes de souris

Ergo Mouse 2.0 de Microsoft

Un exemple parmi beaucoup d'autres est « Ergo Mouse 2.0 » de Microsoft. Son pilote de souris offre de nombreuses et diverses options. Parmi celles-ci figure l'agrandissement du pointeur de la souris et de l'environnement du curseur, mais en conservant une échelle et une dimension de fenêtre fixes.

Installez tous les fichiers nécessaires pour DOS et Windows en appelant la routine SETUP depuis la disquette. Il suffit d'entrer le chemin d'accès de l'installation .

Malheureusement, sous DOS, des erreurs de présentation du curseur surviennent lorsque sa taille est réglée pour être moyenne ou grande. Des traces du pointeur de la souris subsistent à l'écran, surtout dans les programmes travaillant avec des menus lorsque ceux-ci sont fermés.

Sous Windows, la loupe est appelée à l'aide de [alt] + [bouton droit de la souris]. Un rectangle apparaît sur l'écran et agrandit l'environnement de la flèche de la souris de 2 à 3 fois. La loupe se trouve à la position de la souris et l'accompagne dans tous ses déplacements sur l'écran. En appuyant sur un bouton de la souris, vous faites disparaître la loupe et réapparaître le pointeur à sa position courante.

Cette souris coûte environ 80 DM (pilote compris).

LogiMouse (société Logitech)

L'entreprise Logitech propose également un pilote de souris efficace offrant de nombreuses possibilités pour le pointeur. Il peut être téléchargé depuis le serveur CompuServe (voir adresses plus loin).


2.4.2 Cartes graphiques

Sous Windows, le pilote de nombreuses cartes graphiques offre différentes possibilités de configuration, p. ex. l'agrandissement des caractères dans les barres de menus de Windows, le passage à différentes résolutions (640 x 480, 800 x 600...) sans redémarrage de Windows, des taux de rafraîchissement d'écran élevés (protégeant particulièrement les yeux), etc. Il est possible de configurer de nombreuses cartes graphiques, de sorte qu'elles n'affichent qu'une partie du contenu de l'écran en l'agrandissant de manière effective. Citons par exemple les cartes graphiques « Mirage P-64 » de la société SPEA (Prix : 300 DM) ou « Mach 64 » de la société ATI (Prix : ?). Nous ne pouvons expliquer en détail ici les différences spécifiques entre ces cartes ; cependant, le principe général d'utilisation pour les malvoyants, c.-à-d. « l'écran virtuel », est expliqué dans l'exemple suivant :

L'écran virtuel utilise la plus haute résolution de la carte graphique pour n'afficher qu'une partie du contenu de l'écran avec la résolution d'origine. Si vous choisissez p. ex. 1280 x 960 pixels au lieu des 640 x 480 pixels habituels, mais que vous conservez 640 x 480 pixels pour l'affichage, l'image ne se réduit pas à ¼ de sa superficie originale, mais ¼ de l'écran d'origine s'affiche avec son ancienne résolution. Cette section agrandie se déplace quand le curseur atteint la bordure de l'écran. Vous pouvez facilement parcourir l'image entière et passer immédiatement de l'affichage agrandi à l'affichage normal et inversement, car la combinaison de la résolution et de l'affichage peut être sélectionnée par un simple clic de la souris ou par une touche de raccourci.


2.4.3 Moniteurs

Indépendamment de la carte graphique, certains moniteurs offrent un pilote pour la présentation de l'écran qui permet des configurations semblables.


2.5 Réponse vocale pour le clavier

Programme : KEY_SPR (SPRACH.EXE, BUCHSTAB.EXE) sur la disquette 7.
Auteur : inconnu ; le programme provient probablement d'un didacticiel de dactylographie
Prix : gratuit

1) A quoi sert le programme ?

Lors de chaque actionnement d'une touche sous Windows, KEY_SPR produit un son ou prononce une lettre via la carte audio et assiste ainsi le contrôle des entrées au clavier. Une carte audio (environ 200 DM) est la condition matérielle pour utiliser le programme.

Remarque : dans le cas de l'exploitation MS-DOS, le programme KLICKIT (voir 1.1.3) produit un signal sonore pour le contrôle des entrées au clavier.

2) Conseils pour l'essai

Copiez KEYSPR_. EXE dans un répertoire du disque dur. Appelez KEYSPR_.EXE ; un sous-répertoire KEY_SPR est alors créé. Il contient sous forme décompactée tous les fichiers et programmes nécessaires. Appelez d'abord SPRACH.EXE et ensuite BUCHSTAB.EXE via le Gestionnaire de fichiers. L'ordre de ces 2 opérations est pertinent ! Les entrées au clavier sont dès lors sonorisées via la carte audio. Pour quitter le programme, fermez la fenêtre qui a été ouverte lors du lancement.

3) Instructions d'utilisation détaillées

Installation:
Pour une utilisation permanente du programme, il est plus pratique de copier les deux programmes dans le groupe de Démarrage. De cette manière, les programmes sont automatiquement appelés lors du lancement de Windows. A cette fin, faites d'abord glisser les icônes de SPRACH.EXE et BUCHSTAB.EXE du Gestionnaire de fichiers vers la fenêtre du groupe de Démarrage (voir menu « Fenêtre » dans le Gestionnaire de programmes). L'ordre de ces opérations est de nouveau très pertinent.

Configuration:
Aucune configuration ne peut être modifiée. Il faut d'abord vérifier si la carte audio fonctionne : p. ex., en étant attentif au bip caractéristique lors du démarrage de Windows.

4) Conclusion / évaluation

Le programme semble tourner de manière fiable. Toutefois, la réponse vocale n'est pas assez rapide pour les dactylographes chevronnés.

Remarque : le programme « Icon Hear It 1.0 » est disponible auprès de la société ACD Communications (Buchbach, Allemagne) pour environ 98 DM. Ce programme vous permet de sonoriser le nom de l'icône sur laquelle vous cliquez. Si vous ne disposez pas de carte audio, le programme utilisera le haut-parleur intégré de votre PC (Source avec description : Conrad Elektronik « Computer Durchblick 6/96 », pages 42/43).




1 N.D.T. Conseils destinés aux malvoyants pour l'utilisation de Windows 3.1

2 N.D.T. Uniform Resource Locator (localisateur uniforme de ressources)

3 N.D.T. Case du menu Système

4 N.D.T. Aides pour les malvoyants utilisateurs de Windows
Retourner à table des matières