Retourner à table des matières

3 Autres systèmes d'exploitation

(APPLE, UNIX, Windows 95, OS/2)


3.1 APPLE-MACINTOSH

Les ordinateurs du type Apple-Macintosh ne sont pas PC-compatibles. Ils constituent une classe à part entière, possèdent leur propre système d'exploitation et leurs propres programmes utilisateurs. La différence essentielle par rapport aux PCs résulte du fait qu'ils utilisent un autre microprocesseur (pièce maîtresse de chaque ordinateur).

L'écran du Apple-Macintosh (que l'on appellera désormais « Mac ») ressemble beaucoup à celui de Windows (sous MS-DOS). Toutefois, la reproduction des sons et l'agrandissement des caractères sont plus aisés avec le Mac.

Des programmes à prix relativement intéressants permettent de créer un véritable système de lecture de textes à partir du Mac.

Voici ces programmes (bon marché) destinés aux malvoyants :
« CloseView » système d'agrandissement des caractères, compris dans le prix du Mac.
« inLARGE 2.0  » autre système d'agrandissement des caractères, ne coûte que 250 DM environ.
« outSPOKEN » réponse vocale pour le Mac, ne coûte que 750 DM environ.
« Omnipage-Direct » logiciel d'OCR(1)
pour la reconnaissance des textes (scanneur), coûte environ 500 DM.

Remarque : une description des programmes d'agrandissement « CloseView » et « inLARGE » doit encore être insérée dans ce Guide d'utilisation.


3.2 UNIX / X-Windows

Ce chapitre contient des exemples d'adaptation aux malvoyants des interfaces utilisateurs graphiques X-Windows du système d'exploitation UNIX. Tous mes remerciements vont à M. Dieter Schüll qui a rassemblé ces idées pour nous.

Il existe différentes variantes du système d'exploitation UNIX sur le marché. L'interface de travail graphique habituelle de UNIX est X-Windows.

A son tour, X-Windows peut être considéré comme un « programme générique » des différents gestionnaires de programmes. En termes MS-DOS, UNIX correspond à MS-DOS, X-Windows correspond à un programme comme Win 3.11 qui existe sous différentes formes (Motif, fwm, owm, twm).

Les paramètres de ces différents systèmes ne sont pas standardisés, et nous ne pouvons expliquer toutes les variantes ni entrer dans tous les détails dans le cadre de ce manuel. Il est tout à fait possible que certaines propositions ne soient pas réalisables sur certains systèmes.

En principe, les paramètres de X-Windows peuvent être modifiés à trois niveaux :

3.2.1 Paramétrage pour des programmes individuels lors de chaque appel

3.2.2 Paramétrage permanent et commun à plusieurs programmes (fichier X.defaults)

3.2.3 Paramétrage général des fenêtres

3.2.1 Paramétrage lors de l'appel d'un programme

Vous pouvez modifier l'aspect à l'écran de la plupart des programmes grâce à de simples options, p. ex. avec les programmes xterm, emacs, xclock, ...

a) Couleurs

Options pour la modification des couleurs :
Couleur d'avant-plan -fg COULEUR
Couleur d'arrière-plan -bg COULEUR
Couleur du curseur -cr COULEUR
Couleur du pointeur de la souris -ms COULEUR
Curseur en surbrillance -ah
Vidéo inverse -rv

En général, vous pouvez introduire le nom des couleurs en anglais. Appelez p. ex. « xterm » par « xterm -bg black -fg white -cr green & ».

b) Taille des caractères

Vous pouvez modifier les caractères de texte grâce à l'option « -fn POLICE ». Nous vous suggérons les polices de caractères suivantes :
-misc-fixed-bold-*-*-*-20*-*-*-*-*-*-*
-adobe-courier-bold-*-*-*-20-*-*-*-*-*-*-*

Les polices proportionnelles comme Helvetica sont également appropriées car elles sont mieux lisibles. Cependant, des erreurs de présentation peuvent survenir (passages à la ligne, ...).
Exemple :

-adobe-helvetica-bold-r-*-*-20-*-*-*-*-*-*-*
L'appel du programme « emacs » pourrait ressembler à ceci p. ex. :
emacs -fn -adobe-courier-bold-*-*-*-20-*-*-*-*-*-*-*&
Le nombre « 20 » désigne la taille des caractères et peut être modifié à votre guise. Nous recommandons le programme xfontsel pour l'essai des polices de caractères disponibles. Si le système indique qu'il ne connaît pas la police, c'est peut-être parce que vous avez oublié un simple tiret « - » ! Une astérisque « * » représente la valeur standard d'autres paramètres qui ne sont d'aucun intérêt dans ce guide.

c) Taille des fenêtres

En agrandissant les caractères, la fenêtre de programmes est également agrandie. Vous pouvez définir la taille de la fenêtre de programmes à l'aide de l'option
« -geometry LARGEUR x HAUTEUR »
p.ex. « xterm -geometry 100 x 50& » .
Ces nombres représentent la hauteur et la largeur (dans le cas de emacs et de xterm, le nombre de lignes et de colonnes) des fenêtres.

d) Résumé

Il n'est naturellement pas possible d'entrer toutes ces options à chaque appel du programme. Elles peuvent néanmoins être combinées grâce à ce qu'on appelle des shell scripts(2)
(un genre de succession de programmes en notation ASCII). Le fichier UNIX.TGZ contient quelques exemples. Vous pouvez décompacter ce fichier à l'aide de « tar -zxvf unix.tgz ». Ces fichiers peuvent tous être appelés à partir d'un interpréteur de commandes (« shell » en anglais). Il est préférable d'adapter la taille des caractères à vos besoins. De nouveau, la taille des fenêtres en dépend.


3.2.2 Paramétrage permanent des programmes dans le fichier .Xdefaults

Les options expliquées au point 3.2.1 ne sont valables que pour un seul appel du programme.

Il est possible de procéder à un paramétrage durable des couleurs, de la taille et des polices de caractères dans le fichier .Xdefaults. Ce fichier se trouve dans votre répertoire racine.

Les options susmentionnées correspondent à des variables de type chaîne de caractères placées dans .Xdefaults. Au démarrage, le programme lit ces variables ainsi que les options de lignes de commande (comme décrit au point 3.2.1).
xterm -fg whitecorrespond àxterm*foregroundwhite
xterm -bg bluecorrespond àxterm*backgroundblue
xterm -rvcorrespond àxterm*reverseVideotrue
xterm -ms whitecorrespond àxterm*PointerColorwhite
Si vous souhaitez utiliser nos options, ajoutez le fichier .Xdefaults de l'archive unix.tgz à votre fichier .Xdefaults.

Vous trouverez les paramètres standard dans les fichiers « .ad » (p. ex. Netscape.ad) qui, dans la plupart des systèmes, se trouvent dans le répertoire /usr/local/lib/X11/app-defaults ou encore dans /var/X11R6/lib/app-defaults. Vous pouvez utiliser les paramètres que vous souhaitez modifier dans votre fichier .Xdefaults et les modifier ensuite. Dans de nombreux cas, un redémarrage du gestionnaire de fenêtres est nécessaire, étant donné que de nombreux programmes mettent à jour leur dernier paramétrage de manière interne.


3.2.3 Paramétrage général pour X-Windows

Généralement, il est possible de modifier l'organisation externe des fenêtres dans de nombreux systèmes UNIX dans X-Windows, mais pas leur contenu.

Les paramètres des couleurs et des caractères des fenêtres et des menus spéciaux peuvent être modifiés dans les fichiers de configuration de chaque gestionnaire de fenêtres (p. ex. les fichiers .fvwmrc, .twmrc, mwm).

Vous y trouverez des énoncés comme celui-ci :

WindowFont -adobe-helvetica-bold-r-*-*-12-*-*-*-*-*-*-*
pour la police de caractères des fenêtres, ou
StdForeColor Black

pour la couleur d'avant-plan que vous pouvez modifier comme décrit dans la première partie. Les termes exacts dépendent du gestionnaire de fenêtres. Il serait superflu d'entrer dans les détails dans ce manuel.


3.2.4 Spécial : configuration de Netscape

(programme pour naviguer sur INTERNET, en l'occurence sous UNIX)

Les couleurs des documents HTML (un format de texte spécial pour l'INTERNET) sont très diverses. Les pages HTML sont souvent illustrées d'images en arrière-plan qui restreignent fortement la lisibilité du texte.

Le fichier .Xdefaults permet une définition des couleurs apparaissant dans chaque document. Pour définir ces couleurs, la commande suivante est nécessaire :

Netscape*documentColorsHavePriority : False
Notre fichier .Xdefaults permet une définition des couleurs.
Vous pouvez facilement définir la police de caractères de Netscape dans le point du menu « General preferences » - « Fonts ».


3.3 Windows 95 (WIN95)

Le point 3.3.1 contient un aperçu comparatif de Windows et Windows 95.

Le point 3.3.2 présente les conseils d'Elisabeth Hamilton pour les malvoyants. Les deux articles se recoupent parfois.

3.3.1 Comparaison générale Windows - Windows 95

A. Différences générales importantes par rapport à WINDOWS

WIN95 est un système d'exploitation à part entière qui, contrairement à WINDOWS, ne tourne pas sous MS-DOS (voir conséquences ci-dessous).

Version plus évoluée par rapport à Windows 3.1, Windows 95 coûte environ 150 DM. Actuellement, la version complète coûte environ 400 DM. Le cas échéant, le matériel doit être modifié : la mémoire centrale nécessite (au moins !) 8 Mo RAM au lieu de 4 Mo RAM auparavant. WIN95 exige à lui seul un espace disponible de 80 Mo sur le disque dur. Un clavier présentant les touches supplémentaires WIN95 est souhaitable.

Ces dépenses supplémentaires ne sont pas inutiles si on les compare au prix élevé des logiciels spécialement conçus pour les malvoyants et si l'on considère que ces équipements facilitent l'utilisation de l'ensemble des programmes.

B. Fonctionnement limité sous WIN95

Il se peut qu'un programme prévu pour DOS ne puisse être exécuté sous WIN95.
Exemples :
a) L'agréable interface utilisateur QUICKMENU (voir 1.3) ne peut être utilisée sous WIN95 comme menu de démarrage. Le premier écran de WIN95 (« bureau ») est inchangeable.
b) Les programmes d'agrandissement des caractères conçus pour WINDOWS ne peuvent généralement pas être utilisés sous WIN95 (des versions adaptées seront prochainement disponibles). Voici les principaux programmes d'agrandissement que nous avons jusqu'à présent testés sous WINDOWS 95 :
c) Certes, d'autres programmes spécialement conçus pour WINDOWS 3.1 tournent sous WIN95 (p. ex. WORD, WORDPERFECT...), mais sont actuellement « adaptés » à WIN95 pour augmenter leur efficacité.
La mise à jour est onéreuse.

C. Possibilités d'adaptation de WIN95 aux malvoyants

Dans l'ensemble, WIN95 permet de nombreuses adaptations dont le but est d'améliorer la lisibilité et qui étaient difficiles voire impossibles sous Windows :

Comment atteindre le menu pour modifier les configurations ?

Pour effectuer tout changement, il faut tout d'abord sélectionner l'élément correspondant dans la section « Elément » et définir ensuite les paramètres sous « Police », « Taille » et « Couleur » (pour l'élément et la police). Le tableau suivant compare les options dans WINDOWS et dans WIN95.

Configurations sous WINDOWS « Elément » de WIN95 à sélectionner
Epaisseur des bordures de fenêtres (2.2.1) Bordure de fenêtres active / inactive
Agrandissement des caractères dans les barres de menus (2.1.2) Menu
Agrandissement des caractères dans le Gestionnaire de programmes (2.1.3) Supprimé, déjà configuré dans « Icône »*
Agrandissement des caractères pour les légendes d'icônes (2.1.5) Icône
Plus grand espacement entre les icônes (2.1.5) Espacement d'icône (horizontal / vertical)
Icônes plus visibles (2.1.6) Icône (modifier « Taille »)

* Le Gestionnaire de fichiers n'existe plus sous son ancienne forme ; il a été intégré au Gestionnaire de programmes (l'« Explorateur »). Les programmes, fichiers et répertoires y sont présentés comme des objets possédant leur propre icône. C'est pourquoi les caractères de l'« Explorateur » sont modifiés par la configuration des caractères de l'élément « icône » (voir tableau).

Dans le menu « Propriétés pour Affichage », il est possible de modifier beaucoup d'autres options d'affichage, p. ex. la couleur des objets sélectionnés, la couleur des boutons, etc.

Malheureusement, nous ne sommes jusqu'à présent parvenus à modifier ni les caractères de certains menus (les « onglets » comme dans WinWord), ni la police de certains textes dans les fenêtres d'options (entre autres).

Illustration : WINDOWS 95

Dans cette fenêtre, vous pouvez définir de nombreux paramètres conviviaux pour les malvoyants. Derrière cette fenêtre se trouve le « Bureau » (espace de travail) de WIN95.

D. Pointeur de la souris plus visible (configuration du système)

WIN95 présente différents pointeurs de souris prédéfinis et bien adaptés aux malvoyants. Vous pouvez les configurer comme suit : Les options sont décrites dans la fenêtre de sélection.

Sous WIN95, vous pouvez également insérer les pointeurs de souris que vous avez créés grâce à des programmes de dessin spéciaux. Pour ce faire, sélectionnez un élément dans la liste des pointeurs activés et cliquez sur le bouton « Parcourir... ». Vous pouvez maintenant insérer un fichier curseur en le sélectionnant.

E. Configuration de démarrage de WIN95 et du MS-DOS

Le programme d'installation de WIN95 reconnaît automatiquement les configurations de démarrage que vous utilisez et les adapte automatiquement à WIN95. En d'autres termes, vous avez le choix, comme auparavant, entre plusieurs configurations lors du démarrage. WIN95 prend votre choix en considération lors du démarrage de l'ordinateur.

ATTENTION : lorsque vous sélectionnez une configuration de démarrage, veillez à ce qu'elle ne démarre aucun logiciel professionnel d'agrandissement des caractères (p. ex. ZOOMTEXT), car il ne tournera probablement pas sous WIN95 !

F. Conclusion

Comme nous l'avons déjà expliqué dans l'introduction, la migration de WINDOWS à WIN95 constitue un grand changement, tant sur le plan économique que sur le plan de l'utilisation.

D'autre part, il est possible d'activer des paramètres ou des ajustements que nous n'avons pu explorer ni documenter dans le cadre de cette étude (p. ex., il est possible de configurer le bureau pour qu'il présente une interface utilisateur semblable à celle de Quickmenu).

Selon nos premières impressions, il n'est pas encore conseillé d'entreprendre hâtivement une migration lorsque l'ancienne version est encore satisfaisante. La migration sera beaucoup plus attrayante lorsque de nombreux programmes utilisateurs, surtout les programmes d'agrandissement des caractères et de réponse vocale, seront disponibles en version WIN95.


3.3.2 WIN95 : conseils pour l'utilisateur malvoyant

Nous avons extrait ces conseils pratiques pour les utilisateurs malvoyants de Windows 95 des textes d'Elizabeth Hamilton (elizabeth.hamilton@uc.edu) sur l'Internet, Copyright ©, décembre 1995. Voici les chapitres 1 et 2 de ces textes. L'adresse sur l'Internet est : http ://ucunix.san.uc.edu/~hamilte/wintip95.html

Conseil préalable : à tous les vétérans de Windows 95 : les icônes que vous trouvez sur votre bureau sont de 2 types : les « véritables » programmes et les « raccourcis » des véritables programmes. Lorsque vous supprimez l'icône d'un véritable programme, vous ôtez en réalité le programme de votre disque dur. Par contre, les raccourcis fonctionnent de la même manière que les icônes dans l'ancien Gestionnaire de programmes : ils ne font que représenter des programmes. Un double-clic sur l'un ou l'autre type d'icônes démarre un programme. Heureusement, Microsoft permet de créer automatiquement un raccourci par le glissement d'une icône d'un dossier sur le bureau.

Aspect des programmes sous Windows 95

Peut-être souhaitez-vous commencer par explorer l'onglet « Apparence » de la boîte de dialogue « Propriétés pour Affichage » dans le Panneau de configuration. Il permet de modifier les caractères et les couleurs des différents éléments de l'écran sous Windows. Oui ! Windows présente enfin des boîtes de dialogues et des barres de titre bien visibles.

Pour atteindre le Panneau de configuration, appuyez sur [ctrl] + [echap] (maintenez la touche [ctrl] enfoncée pendant que vous appuyez sur la touche [echap] et ensuite, relâchez-la). Le menu « Démarrer » est ainsi ouvert. Placez-vous ensuite sur « Paramètres » à l'aide de [fleche bas] et cliquez 2 fois avec la souris. Il est également possible d'atteindre le Panneau de configuration du menu déroulant.

Dans la fenêtre du Panneau de configuration, sélectionnez « Propriétés pour affichage » en déplaçant le curseur à l'aide de la touche [fleche bas], de sorte que le menu soit en surbrillance, et en appuyant ensuite sur [entrée]. Choisissez l'onglet « Apparence » à l'aide de [ctrl] + [tab]. Essayez les différentes couleurs, tailles, styles et polices de caractères. Sauvegardez le modèle d'affichage choisi et quittez le programme. La modification est immédiatement active.

Cependant, le Panneau de configuration contient aussi un autre programme utile pour les malvoyants : « Accessibilité ». Pour obtenir un contraste élevé de l'écran, sélectionnez l'onglet « Affichage » dans « Propriétés pour Accessibilité ». Utilisez [ctrl] + [tab] pour atteindre les différents champs.

La boîte de dialogue suivante présente le bouton « Configurer » dont la lettre « C » est soulignée. Cela signifie que l'entrée de « C » conduit à la boîte de dialogue suivante. Nous reviendrons plus tard à la boîte de dialogue « Affichage ».

La boîte de dialogue suivante est divisée en deux parties. La partie supérieure concerne le raccourci du clavier permettant d'activer ou de désactiver le contraste élevé. Tapez « U » pour utiliser le raccourci proposé.

Déplacez ensuite le curseur dans l'autre partie de la boîte de dialogue à l'aide de la touche [tab]. Sélectionnez une des options de contraste qui vous sont proposées et appuyez sur [entree].

Vous vous trouvez maintenant de nouveau dans l'onglet «  Affichage ». Tapez « U » pour utiliser les configurations de contraste. Avant de quitter cette boîte de dialogue, sélectionnez l'onglet « Général » et tapez « D » pour désactiver les paramètres d'accessibilité après un temps limite. Si vous ne faites pas cela, vous constaterez après un certain temps que vos paramètres de contraste ont disparu ! Tapez [entree]. Vos modifications sont désormais actives.

Aspect des programmes DOS sous Windows 95

Vous pouvez modifier la police, le style et la taille des caractères pour vos sessions DOS sous Windows 95, en cliquant sur le bouton « A » dans la barre de menus pendant une session DOS. Cette opération agrandit non seulement les barres de menus, mais également la taille des caractères dans tous les programmes de textes DOS que vous lancez. (Je ne sais pas ce qui se passe avec les programmes graphiques, p. ex. les jeux !)

Agrandissement de l'écran de programmes

De nombreux programmes, p. ex. Word et Excel, permettent un affichage agrandi. Par exemple, Word permet l'affichage d'un document jusqu'à 200% de sa taille originale. Nombre d'utilisateurs dont la gêne visuelle est modérée s'en sortent avec cet équipement et n'ont besoin d'aucun logiciel spécifique d'agrandissement des caractères.

Rechercher

« Rechercher » est une véritable aubaine pour tous, en particulier pour les malvoyants. Vous pouvez utiliser cette fonction pour retrouver un fichier en ne mentionnant qu'une partie de son nom. Elle localisera le fichier pour vous. Le fichier s'affiche à l'écran et vous pouvez le mettre en surbrillance, appuyer sur [entree] et lancer le programme associé au fichier. Supposons que vous travailliez sur un document WORD et que vous ayez oublié son nom. Introduisez simplement le nom dont vous vous rappelez. « Rechercher » le localisera pour vous. Tapez [entree], et Word est lancé. Il s'agit évidemment d'une possibilité formidable de lancer des programmes pour quelqu'un qui connaît des difficultés à utiliser les icônes.

Fenêtre Dossiers

Si, en consultant un dossier (un répertoire), vous souhaitez accéder à son dossier parent, il suffit d'appuyer sur la touche de rappel arrière.

Aide

Sous Windows 95, les caractères des fichiers d'aide peuvent être agrandis. Il est également possible de les afficher en utilisant les couleurs système. Si vous utilisez un modèle de couleurs avec un contraste élevé, p. ex. noir sur blanc, vous n'obtiendrez pas de petits caractères blancs sur fond blanc (sans aucun doute difficiles à reconnaître !). Malheureusement, il n'est pas possible de mettre les caractères agrandis en gras.

Icônes

Lorsque vous avez agrandi les caractères pour les icônes du bureau dans le Panneau de configuration et que la légende des icônes n'est pas bien lisible à l'écran, placez-vous sur l'icône pour qu'elle soit en surbrillance et appuyez sur [maj] + [F10]. Sélectionnez le menu de raccourci « Renommer ». Donnez un nom raccourci à l'icône et confirmez-le en appuyant sur [entree].

Pour retrouver facilement des icônes, triez-les par leur nom. Appuyez sur [maj] + [F10], ou cliquez n'importe où sur le bureau avec le bouton droit de la souris. Sélectionnez « Réorganiser les icônes » et ensuite « par nom ». Les icônes sont alors alignées sur le bureau par ordre alphabétique.

Veillez à ce que les fichiers dans les fenêtres Dossiers puissent être présentés comme « petites icônes, grandes icônes ou listes ».

Affectations des touches du clavier sous Windows 95

Vous pouvez trouver une liste exhaustive des affectations des touches du clavier dans le fichier \windows\tips.txt ou aux pages 75 à 77 du petit manuel que vous avez reçu en même temps que votre manuel « Introduction à Microsoft Windows 95 ».

Certaines affectations de touches ne fonctionnent que dans certains programmes, p. ex. dans l'Explorateur de Windows, le bureau, ou un traitement ou éditeur de texte.

Le bouton droit de la souris est une nouveauté formidable dans Windows 95. Il fait apparaître un menu de raccourci pratique avec quelques options, particulièrement utiles pour l'application active ou pour l'élément de l'écran en surbrillance. Pour de plus amples renseignements à propos du bouton droit de la souris, consultez votre documentation Windows 95.

Macros

Réalisez des macros pour rendre le travail moins fatigant pour les yeux. Sous Word, j'utilise une macro qui modifie la police, la taille et le style des caractères de manière à ce que je les reconnaisse le mieux possible. La documentation sur le programme contient des instructions à ce sujet.

Souris

Lorsqu'il vous est difficile de distinguer le pointeur de la souris, activez l'« accompagnement de la souris » pour une meilleure visibilité. (Cette fonction est appréciée par de nombreux utilisateurs de portables car elle permet de mieux reconnaître la souris.)

Le pilote spécifique de la souris « Microsoft Intellipoint » offre la fonction « Sauter vers ». Dans chaque boîte de dialogue, le pointeur de la souris saute automatiquement sur le bouton par défaut. Cependant, il existe également d'autres extensions qui facilitent l'utilisation de la souris.

Si vous utilisez le logiciel de la souris MS-Intellipoint sous Windows 3.1, vous devez mettre à jour votre pilote. Téléphonez à Microsoft pour obtenir des renseignements sur les possibilités de mise à jour du pilote de souris Intellipoint.

Remarque : dans le pilote Intellipoint de Windows 95, la fonction « Sauter vers » ne fonctionne manifestement pas avec les applications en 16 bits.

Lancement de programmes

Il existe une méthode « standard » pour ouvrir un programme via le clavier. Appuyez sur [ctrl] + [echap] pour ouvrir le menu « Démarrer ». Placez-vous ensuite dans le programme ou le groupe de programmes à l'aide des touches fléchées et appuyez sur [entree]. (Toutefois, certaines rubriques du menu « Démarrer » ouvrent d'autres menus. « Programmes », p. ex., ouvre un menu volumineux qui contient tous les anciens groupes de programmes de Windows 3.1.)

Il existe cependant d'autres méthodes pour ouvrir un programme.

La fonction  « Rechercher » permet de lancer un programme de manière habile. Ouvrez le menu « Démarrer » ([ctrl] + [echap]) et tapez « R ». Servez-vous de « Rechercher » pour localiser le programme souhaité. Cela vous permet de ne pas devoir parcourir tous les répertoires du menu « Exécuter ». Pour de plus amples informations, sélectionnez « Rechercher ».

Comme susmentionné, vous pouvez également utiliser la commande « Exécuter ». Ouvrez le menu « Démarrer » et tapez « X ». A cet endroit, vous pouvez chercher les chemins d'accès et noms de fichiers exacts, mais les caractères ne sont pas aussi grands que ceux de la fonction « Rechercher ».

Une autre méthode habile de lancer un programme est de l'ajouter au menu « Démarrer » en lui affectant un numéro (remarque : vous pouvez y insérer vos programmes favoris. Pour ce faire, créez un raccourci dans le dossier du menu « Démarrer ». Vous trouverez des instructions à ce sujet dans la documentation de Windows). Pour numéroter ces programmes, placez-vous dans le dossier du menu « Démarrer » : « Windows »-menu « Démarrer »-« Programmes »-« Démarrage ».

Barre des tâches

L'agrandissement des caractères peut rendre illisible la Barre des tâches et entraver l'utilisation des programmes. Néanmoins, vous pouvez faire disparaître la Barre des tâches jusqu'à ce que vous en ayez à nouveau besoin. Sélectionnez « Démarrer », « Paramètres », « Barre des tâches ». Tapez « M » pour cocher la case « Masquer automatiquement ». Appuyez sur [entree]. La Barre des tâches reste alors cachée jusqu'à ce que vous déplaciez la souris dans le bas de l'écran pour la faire réapparaître.

Modèles

Les modèles offrent également la possibilité de valeurs par défaut pour vos documents ou vos tableurs. Ils vous permettent de ne pas devoir reprendre tout à zéro chaque fois que vous créez un document. La documentation sur les programmes contient des instructions à ce sujet.

Remarque : certaines applications Microsoft, comme Word 7, possèdent leurs propres options d'accessibilité. Le fichier Aide contient des explications sur l'application qui vous intéresse. Word 7 contient des informations sur l'accessibilité sous « Configuration de Microsoft Word, accessibilité à Microsoft Word ».


3.4 Autres systèmes d'exploitation (p. ex. OS/2)

OS/2 est un système d'exploitation développé par IBM. Il est multitâches (contrairement à Windows 3.1 et Windows 95(3)
). L'interface utilisateur de OS/2 permet de lancer des programmes pour Windows 3.1 et pour MS-DOS. Il permet également d'utiliser l'interface utilisateur de Windows.

Etant donné que OS/2 Warp 3 est relativement peu diffusé en Allemagne, nous n'avons jusqu'à présent pas testé les possibilités spécifiques qu'il offre aux malvoyants. Cependant, nous connaissons un très bon programme d'agrandis-sement développé par IBM pour OS/2 qui est déjà disponible pour Windows.

La dernière version OS/2 Warp contient les nouveautés suivantes, particulièrement avantageuses pour les malvoyants :



1.
10 N.D.T. Optical Character Recognition (reconnaissance optique des caractères)
2.
11 N.D.T. Fichiers texte (script) directement exécutables et écrits dans le langage de programmation du shell
3.
12 N.D.T. Windows 95 est également réputé comme programme multitâches. Le caractère exclusif de
l'auteur semble être inspiré par la publicité émanant de IBM OS/2.
Retourner à table des matières